Les bonus de 2013: Combattants récompensés et affrontements marquants

UFC 157 - Bermudez vs. GriceAprès une soirée de combats UFC, deux questions viennent généralement en tête des fans : quand aura lieu le prochain événement et qui a remporté les bonus? Au tiers de l'année, alors que 11 événements ont déjà été présentés, voici un aperçu des combats primés de 2013.

1. UFC on FX : Belfort vs Bisping

La nouvelle année a commencé au sud de l'Équateur à São Paulo au Brésil et le premier bonus, celui de KO de la soirée, a été remis à Vitor Belfort afin de souligner le brutal coup de pied à la tête balancé à l'endroit de son adversaire. En effet, lors du combat principal, “The Phenom” a touché Michael Bisping avec le tibia sur le côté du crâne à 90 secondes du second round, marquant une première victoire pour Belfort alors qu'un de ses combats franchissait le cap du premier engagement. Le bonus de soumission de la soirée et pour sa part été remis au poids mi-lourd Ildemar Alcantara, qui a remporté la victoire lors de ses débuts à l'UFC par une clé de jambe au second round à l'endroit de Wagner Prado. Fait notable, Alcantara a par la suite perdu 35 livres et sera de retour dans l'Octogone chez les poids mi-moyens. Au terme d'un affrontement passablement endiablé opposant deux combattants issus de la série The Ultimate Fighter, C.B. Dollaway a remporté une décision partagée quelque peu controversée sur Daniel Sarafian et les deux hommes se sont mérité le bonus de combat de la soirée.

2. UFC on FOX : Johnson vs Dodson

Tout comme en 2012, la première carte UFC on FOX de la saison a été présentée au United Center de Chicago, dans l'Illinois, mais cette fois, les fans ont été traités aux petits oignons puisque l'UFC leur a offert un combat de championnat. En combat principal, le champion des poids mouche de l'UFC, Demetrious Johnson, a défendu sa ceinture contre le vainqueur de la 14ème édition TUF, John Dodson. Le champion s'est débattu lors des deux premiers rounds jusqu'à ce qu'il trouve son rythme lors des trois autres engagements afin de conserver sa place au sommet. Cet affrontement a valu aux protagonistes le bonus de combat de la soirée. Si cela n'a pas été si surprenant d'apprendre que le spectaculaire Anthony Pettis avait remporté un second bonus de KO de la soirée, le fait que “Showtime” ait réalisé l'exploit par un coup de pied au corps moins de trois minutes après le début de son affrontement contre Donald “Cowboy” Cerrone fut étonnant. La soumission de la soirée fut tout aussi ahurissante; le mi-lourd Ryan Bader a disposé du vétéran Vladimir Matyushenko avec un crochet de gauche suivi par une guillotine, ce qui lui a permis d'avoir la victoire par soumission la plus rapide de l'histoire de l'UFC dans cette catégorie.

3. UFC 156 : Aldo vs Edgar

Ça aurait été de l'argent vite fait de parier que le combat opposant l'ancien champion poids légers de l'UFC Frankie Edgar à l'ancien champion poids plume Jose Aldo pour le titre des 145 livres serait le combat de la soirée et c'est exactement ce qui s'est produit. Les deux pugilistes ont diverti la foule pendant 25 minutes en se livrant un véritable match d'échec stratégique. Ce que les fans n'avaient pu (et n'auraient d'ailleurs pu) toutefois deviner, c'est qu'Antonio “Bigfoot” Silva – qui tirait de l'arrière deux rounds à zéro face à l'ancien champion Strikeforce, Alistair Overeem - amorcerait le round final en coinçant Overeem contre la cage pour le malmener avec de puissants coups de poing. Silva a non seulement remporté la victoire, le bonus de KO de la soirée ainsi qu'un combat de championnat contre Cain Velasquez à l'UFC 160, mais aussi le respect d'Overeem au terme de ce chaud affrontement. Et le dernier, mais non le moindre, le poids léger Bobby Green, avait peut être échappé le premier round aux mains de Jacob Volkmann, mais il a dominé le second engagement et a ultimement passé l'étranglement arrière à son rival dans les 30 dernières secondes du troisième round, remportant ainsi ses débuts à l'UFC ainsi que le bonus de soumission de la soirée. De toutes les incroyables performances de l'UFC 156, c'est celle de Green a su captiver le président de l'UFC, Dana White, qui ne pouvait cesser d'en parler.

4. UFC on Fuel TV : Barao vs McDonald

Devant une foule remplie de ses compatriotes anglais, Tom “Kong” Watson est devenir le premier de trois combattants de l'UFC cette année à avoir remporté deux différents bonus lors du même événement (en l'occurrence, KO de la soirée et combat de la soirée). Le combat a mal commencé pour Watson, son adversaire, le cogneur Stanislav Nedkov ayant envoyé et pratiquement fini “Kong” au premier round. Watson a persévéré et a lancé une série de frappes (coups de genou et de poing) qui lui a permet d'envoyer Nedkov par terre pour ensuite le finir. Le bonus de soumission de la soirée était bien mérité, bien que cette soumission ait été la seule de la soirée. C'est le champion intérimaire poids coq de l'UFC, Renan Barao, qui a mis la main sur le bonus pour son étranglement triangulaire (arm triangle choke) sur Michael McDonald. Après une victoire par décision sur Urijah Faber et avoir soumis McDonald, le CV de Barao - qui défendra son titre en juin contre Eddie Wineland - rivalise désormais avec celui du champion poids coq, Dominick Cruz.

5. UFC 157 : Rousey vs Carmouche

L'événement qui est passé à l'histoire de l'UFC en raison du premier combat féminin aura aussi eu une autre première... Kenny Robertson a mis la main sur le bonus de soumission de la soirée pour son impressionnante prise de soumission de son cru. À mi-chemin du premier engagement, Robertson a pris le dos de Brock Jardine, ce qui a eu pour effet de faire pencher Jardine vers l'avant afin de se défaire de l'emprise de Robertson. Robertson s'est toutefois attaché et a maintenu sa position tout en soulevant le talon de Jardine, forçant ainsi l'extension de sa jambe pour ainsi soumettre son adversaire par une clé de jambe tout aussi inattendue que créative. Ajoutant un KO de plus à sa fiche, “Ruthless” Robbie Lawler a remporté le bonus de KO de la soirée pour avoir disposé de l'ancien aspirant #1, Josh Koscheck. Il s'agissait du combat marquant le retour de Lawler dans l'Octogone après une absence de neuf ans. Quant au combat de la soirée, il fallait le voir pour le croire. Le finaliste de TUF 14, Dennis Bermudez et Matt Grice ont échangé tels deux robots "rock ‘em sock ‘em" pendant trois rounds. Selon plusieurs, cet affrontement mérite amplement une place au palmarès des meilleurs combats de l'année.

6. UFC on Fuel TV : Silva vs Stann

Jusqu'au dernier combat de la carte, les fans japonais ont eu droit à plus que leur part de décisions controversée. Mais lorsque le géant de 7 pieds, Stefan “Skyscraper” Struve, a fait face au colosse et vétéran de PRIDE et K-1, Mark “Super Samoan” Hunt, ils en ont eu pour leur compte. Hunt a livré une performance mémorable en mettant son rival hors d'état de nuire avec une solide combinaison au troisième round. C'est ainsi qu'il a fracturé la mâchoire de Struve et mis la main sur le bonus de KO de la soirée. Seulement, quelques minutes plus tard, le duel le plus sauvage de l'histoire de l'organisation entre les cogneurs Brian Stann et Wanderlei Silva lui a porté ombrage. On aurait cru à un retour dans le temps tant “The Axe Murderer” s'est présenté dans la forme de ses beaux jours et il a d'ailleurs obtenu la 25ème victoire par mise hors de combat de son illustre carrière. Il était alors clair comme de l'eau de roche que l'affrontement Stann/Silva était le combat de la soirée. Comme il n'y a eu aucune victoire par soumission au cours de cette soirée, l'UFC a décidé de remettre un second bonus de KO de la soirée à ces derniers.

7. UFC 158 : St-Pierre vs Diaz

Parfois le combat co-principal est si génial qu'il devrait aussi durer cinq rounds et ce fut le cas de l'affrontement opposant Johny Hendricks et Carlos Condit qui a valu aux deux protagonistes le bonus de combat de la soirée. Même avec la ceinture des poids mi-moyens de l'UFC en jeu lors du combat principal du même événement, toute l'attention fut portée sur Hendricks et Condit qui ont élevé leur jeu d'un cran pour se livrer une guerre de tous les instants pendant 15 minutes, obligeant le président de l'UFC, Dana White, à épuiser un dictionnaire complet de superlatifs afin de commenter leur performance. Le bonus de KO de la soirée et été remis à Jake “The Juggernaut” Ellenberger pour avoir arrêté l'ancien champion des poids mi-moyens Strikeforce, Nate Marquardt, au premier round. Comme cette carte fut la seconde de l'année où il n'y a eu aucune soumission, aucun bonus de soumission de la soirée n'a été remis.

8. UFC on Fuel TV : Mousasi vs Latifi

Les catégories de poids plus légères sont celles qui ont donné le spectacle lors du second événement de l'UFC présenté à Stockholm, en Suède. Le combat de la soirée fut un véritable carnage de 15 minutes entre les poids coq Brad Pickett et Mike Easton qui s'est soldé par une décision partagée. Le héros local, Reza Madadi, a quant à lui échappé de peu au pire en encaissant un coup de pied en plein visage au premier round, fruit d'une attaque du finaliste de la série TUF 12 Michael Johnson, avant de revenir en force pour finalement soumissionner ce dernier avec un étranglement d'Arce au troisième round. C’est ainsi qu'il s'est emparé du bonus de soumission de la soirée. Mais le clou du spectacle a sans contredit été les débuts de l'Irlandais Conor “Notorious” McGregor et son KO de la soirée de Marcus Brimage en seulement 67 secondes. Tous les yeux étaient rivés sur “Notorious” lorsqu'il a remporté son 12ème combat en carrière par KO/TKO.

9. The Ultimate Fighter : Team Jones vs Team Sonnen Finale

Les femmes peuvent aussi aller à la guerre. Lors du combat féminin chez les poids coq visant à déterminer qui deviendra la prochaine aspirante au titre, l'ancienne championne Strikeforce poids coq, Miesha Tate a affronté l'invaincue femelle "Alpha" (lire ici la membre de Team Alpha Male), Cat Zingano. Ayant une expérience supérieure en dépit du fait qu'elle est plus jeune, Tate a rapidement pris les devants, mais le vent a tourné au troisième round alors que les attaques incessantes de Zingano avec ses coups de genou et de coude lui ont permis de mettre Tate TKO et de s'emparer du bonus de combat de la soirée. Le bonus de KO de la soirée a quant à lui été remis au poids lourd Travis Browne pour avoir rapidement disposé de Gabriel Gonzaga avec des coups de coude sur les côtés de la tête tout en se défendant contre une mise au sol. Le bonus de soumission de la soirée a été remis au vainqueur du premier combat de la soirée, Daniel Pineda, qui a rapidement agrippé le bras de Justin Lawrence pour le coincer dans un kimura.

10. UFC on FOX : Henderson vs Melendez

Nul besoin de soumission fantaisiste quand huit des douze combats se sont terminés par KO/TKO, égalisant du coup le record de l'organisation. Le premier de deux bonus de KO de la soirée est le fruit du premier combat de l'événement entre le lutteur collégial, Clifford Starks, et le lutteur olympique, Yoel Romero. Les deux grapplers ne sont en réalité jamais allés au sol. Le Cubain, Romero, s'est littéralement envolé en balançant un coup de genou à l'envolée à l'endroit de son rival, mettant ainsi un terme à l'affrontement en seulement 90 secondes. Le second KO de la soirée fut le fruit d'un coup de pied à la tête de l'ancien champion poids légers Strikeforce, Josh Thomson, à l'endroit de Nate Diaz. Ce fut le premier revers par KO/TKO de Diaz en carrière et un retour glorieux pour Thomson après neuf années d'absence. Le combat primé combat de la soirée fut sans surprise celui opposant l'ancien de TUF, Matt Brown, contre son jeune alter ego, Jordan Mein. En ayant fini le Canadien par KO/TKO au second round, Brown a obtenu une cinquième victoire consécutive dont quatre en finissant son adversaire.

11. UFC 159 : Jones vs Sonnen

Il n'est pas surnommé “Big Country” parce que ce poids lourd frappe en fluette. Roy Nelson a anéanti Cheick Kongo avec une droite dévastatrice à la marque de deux minutes pour ainsi obtenir sa troisième victoire consécutive par KO au premier round, deux d'entre elles lui ayant valu de recevoir des bonus de KO de la soirée. Le bonus de combat de la soirée et celui de soumission de la soirée ont tous deux été remis à Pat “Bam Bam” Healy pour son affrontement rempli d'action de part et d'autre contre le poids léger Jim Miller. Avant que Strikeforce ne ferme ses portes pour de bon, Healy était l'aspirant #1 au titre des 155 livres, mais n'a jamais eu la chance de combattre pour la ceinture. À sa première apparition dans l'Octogone, “Bam Bam” a étranglé un adversaire de premier plan en carte principale d'un événement présenté à la télé à la carte et a remporté deux bonus. Et grâce à l'incroyable talent de négociateur d'un ancien combattant de TUF, Bryan Caraway, les bonus ont été de 65 000$ plutôt que l'habituel 50 000$.

Médias

Récent
Pour la toute première fois, Ultimate 100 Knockouts, une émission spéciale originalement présentée à la télévision à la carte, est maintenant disponible sur UFC FIGHT PASS. Voyez plus de trois heures des meilleurs KO de l'histoire de l'UFC.
2014-11-26
Le poids plume Conor McGregor surprend la Dublinoise Aisling Daly au gym The Ultimate Fighteravant son combat contre Jessica Penne.
2014-11-26
Photos tirées du combat de quarts de finale entre Jessica Penne et Aisling Daly.
2014-11-26
Relive all the action from the quarterfinal bout between Jessica Penne and Aisling Daly.
2014-11-26