Duquesnoy, une révélation lors de son retour en Europe

KANSAS CITY, MO - APRIL 15: <a href='../fighter/Tom-Duquesnoy'>Tom Duquesnoy</a> of France celebrates after defeating <a href='../fighter/Patrick-Williams'>Patrick Williams</a> dto win their Bantamweight bout on <a href='../event/UFC-Silva-vs-Irvin'>UFC Fight Night </a>at the Sprint Center on April 15, 2017 in Kansas City, Missouri. (Photo by Jamie Squire/Getty Images)
Tom Duquesnoy est de retour à Paris? Mais pourquoi donc?

“Pourquoi pas, voilà la question”, s'est esclaffé le prometteur poids coq dont le combat contre Terrion Ware ce samedi à Londres ce samedi coïncide avec son périple en France, ce qui a motivé sa décision de rester chez lui pour compléter son camp d'entraînement.

“L'Europe et les États-Unis ont chacun leurs forces et faiblesses et un des points positifs d'avoir pu tenir mon camp d'entraînement à Paris est d'être entouré de gens que j'aime en plus de bénéficier du niveau hors du cpmmun que l'on trouve ici en pieds-poings”, a révélé Duquesnoy, qui se prépare habituellement en vue de ses combats auprès de l'équipe Jackson-Wink MMA à Albuquerque. “En France, nous avons l'un des meilleurs niveaux de striking au monde, et tout particulièrement en muay thaï, en Savate française et en boxe."

Bien qu'il représente tout de même l'équipe de Jackson et qu'il planifie retourner au Nouveau-Mexique dans un proche avenir, Duquesnoy savoure le temps passé en Europe tout en se remémorant les belles années qu'il y a passées alors qu'il faisait ses classes et n'était encore qu'un illustre inconnu.

“Ça me rappelle le bon temps”, a-t-il déclaré avec nostalgie. “Pas que j'aie eu un mauvais moment lors de mon dernier camp, ce fut incroyable, mais j'ai le sentiment d'être à proximité de la maison, près des gens que j'aime et de combattre chez moi. Après tout, Londres n'est pas si loin et c'est un bel endroit pour mes fans européens, ces gens de France et d'Angleterre qui veulent me voir en action dans la cage. Ils doivent généralement faire un long voyage, mais ils ont maintenant l'opportunité de venir me voir.”

Lors de ses sept apparitions en Angleterre, Duquesnoy a cumulé une fiche de 6-0 et 1 NL en plus de finir chacun de ses adversaires lors de ses victoires. C'est par ailleurs pourquoi le "FireKid" fait le buzz maintenant qu'il combattra en Europe pour la toute première fois à l'UFC.

“Ce sera une continuation, le prochain chapitre du livre”, a-t-il promis. “C'est un incommensurable plaisir pour moi de combattre devant les miens. Les Anglais m'ont toujours réservé un accueil chaleureux depuis le tout début de ma carrière.  Il se sont toujours montrés respectueux, même lorsque j'affrontais l'un des leurs, et c'est toujours un plaisir pour moi de leur rendre la pareille en leur donnant un bon spectacle.”

Parlant de livres, Duquesnoy a presque terminé d'écrire le sien. Il s'attend à en terminer l'écriture lors de sa croisière de 10 jours dans les îles grecques prévue après le combat. Oui, il n'a que 24 ans, mais Duquesnoy saisit chaque opportunité que la vie lui réserve.

“C'est difficile avant chaque combat, c'est comme traverser l'enfer”, a-t-il expliqué. “Je n'aime pas le comparer à l'enfer parce qu'en réalité, c'est un plaisir pour moi lorsque je récolte les fruits de mes durs labeurs.”

Mon arme principale, mon plaisir, mon but, ma passion, ce sont les AMM.
Et il n'a pas pris les choses à la légère en vue de son combat contre Ware, un duel qui pourrait lui permettre de rebondir à la suite de son premier revers depuis 2013, une défaite aux mains de Cody Stamann en octobre dernier.

“Il s'agissait d'une décision partagée, donc c'était un combat serré contre un redoutable adversaire”, a ajouté Duquesnoy à propos de sa défaite. “Les gens disent souvent que ce qui ne vous tue pas vous rend meilleur, mais il est rare qu'ils le croient vraiment.  Donc merci à mon dernier adversaire, il m'a permis de m'améliorer et je crois vraiment qu'on puisse tirer du positif du négatif. Il est possible d'apprendre de ses défaites afin de devenir plus fort et c'est exactement ce à quoi mon dernier combat m'a servi.”

Mais maintenant, oublions les livres, les croisières et les défilés. Duquesnoy n'a qu'une chose en tête. Combattre.

“Mon arme principale, mon plaisir, mon but, ma passion, ce sont les AMM", a-t-il conclu. "Je me laisse porter par la vague, respectant les différentes étapes de la vie et j'y vais au jour le jour. Voyons maintenant le résultat.”

Vous n'avez pas FIGHT PASS? | Commencez votre essai gratuit de 7 jours maintenant!

Watch Past Fights

Médias

Récent
Alexander Gustafsson won both Fight of the Night and Performance of the Night honors for his knockout finish of Jimi Manuwa back in 2014. Gustafsson gets a second chance at Jon Jones in the main event of UFC 232 on December 29 live on Pay-Per-View.
2018-12-16
Before the rematch headlines UFC 232 on December 29 for the light heavyweight championship, take a look back at the first fight between Jon Jones and Alexander Gustafsson which many consider the greatest fight the division has ever seen.
2018-12-16
Watch the UFC Fight Night Milwaukee Weigh-in LIVE on Friday, December 14th at 6pm/3pm ETPT.
2018-12-14
Kevin Lee a encaissé ine défaite à ses débuts à l'UFC en 2014 contre Al Iaquinta. Depuis, il est grimpé jusqu'au 4ème rang du classement des poids légers. Il aura maintenant l'opportunité de prendre sa revanche sur Iaquinta à l'UFC Milwaukee.
2018-12-13