GSP: Avec ses propres mots

"J'ai un objectif dans ma tête. Celui d'être lorsque je me retirerai le plus grand combattant que le MMA ait connu de tous les temps" - Georges St-Pierre en 2009

UFC welterweight champion Georges St-PierreLe 17 Novembre prochain, le champion de l'UFCde la catégorie des mi-moyens Georges St-Pierre reviendra dans l'octogone du Centre Bell situé chez lui à Montréal pour défendre sa ceinture face au tenant du titre par intérim :  Carlos Condit à l'occasion de l'évènement principal de l'UFC 154. On va revenir sur les différents chapitres de sa carrière à travers ses propres citations.
    
Sur son premier combat face à Matt Hughes(2005)

“Je l'ai trop respecté. J'allais au combat en me disant qu'il fallait survivre mais je n'ai aucune excuse. Il m'a battu de manière loyale mais la prochaine fois ce sera différent. L'issue ne sera pas la même parce que je suis devenu un autre combattant désormais". 

Sur la perception du MMA au Canada (2005)
“Nous sommes dans un sport très dur et beaucoup de personnes, notamment dans mon propre pays en me considèrent pas réellement comme un vrai athlète. On nous regarde ou on nous dévisage comme si nous étions des combattants de rue. Alors il est important pour nous de faire de notre mieux pour donner une bonne et meilleur image de ce que nous sommes et de ce que nous pratiquons. Nous devons être des gentlemen en dehors de l'octogone et défendre des valeurs fortes et authentiques. Nous devons devenir des exemples pour tous les jeunes qui nous suivent et nous supportent. C'est à nous de montrer la bonne image et de marcher droit."
 
Sur le fait de s'entraîner dans son propre pays (2005)
“Il fait très froid et quand je fais mes sprints, qu'il faut accélérer et qu'il pleut : je n'ai d'autre choix que de les faire quand même. Il y a quelques exercices que je peux faire à l'extérieur peu importe le temps qu'il fait, qu'il neige ou qu'il pleuve. Lorsqu'il fait vraiment mauvais et qu'il faut courir, j'ai des problèmes de respiration, je rencontre des difficultés mais je dois travailler avec le froid, la pluie et les aléas climatiques. Alors lorsque j'arrive dans l'octogone, je peux vous dire que je trouve l'endroit très agréable". 

Les origines (2005)
"Lorsque j'ai vu Royce Gracie dans le tout premier évènement "Ultimate Fighting Championship", c'était comme un Super Bowl des arts martiaux mixtes. Tu peux être un champion de karaté, de judo, de jiu-jitsu mais lorsque tu es LE champion des arts martiaux mixtes alors tu es tout cela à la fois. Tu es le champion de toutes ces disciplines. Alors quand j'ai vu Royce Gracie battre tout le monde alors qu'il était l'un des plus petits "gabarit" de toute la compétition, j'ai décidé que c'est ce que je voulais faire comme métier. Je voulais vivre de cet incroyable sport".

Sur son travail (2006)
“J'adore ce que je fais. C'est le meilleur travail sur terre et quand je m'apprête à combattre, c'est généralement là que je prends le plus de plaisir. La seule fois où je n'ai pas eu cette sensation agréable a été lorsque j'ai combattu Matt Hughes. C'était tellement stressant et je n'ai pris aucun plaisir. Mais il peut arriver de ressentir un stress car nous sommes dans un sport de contact et ça peut mal se passer. mais si vous parlez avec mes partenaires d'entraînements, ils vous diront que j'aime faire des blagues et rigoler en m'entraînant. J'essaie d'oublier qu'on prend des risques lorsqu'on entre dans l'octogone et je fais ce que je sais faire et ce que j'aime faire." 


Plus de déclarations sur le combat face à  Hughes (2006)
“ La première fois que je l'ai combattu, c'était une idole que j'affrontais. Et c'était la première fois que cela m'arrivait. Il se tenait là face à moi et j'étais comme tétanisé dans le sens où je le croyais trop fort et j'étais persuadé que je ne trouverai pas la solution"”

Sur le premier round dans le premier combat face à BJ Penn (2006)
“Ce premier round (contre Penn) était le plus mauvais round de toute ma vie. D'ailleurs si vous regardez toute ma carrière, je n'ai jamais perdu un round contre personne. Même quand j'ai combattu Matt Hughes, les juges me donnaient l'avantage aux points et me plaçaient devant ( je leur avais demandé s'ils me voyaient gagnants). Donc ce round contre BJ Penn est le seul que je perds de toute ma carrière". 

De retour dans le combat face  à Penn (2006)
“J'ai juste prouvé à tout le monde que j'étais suffisamment fort mentalement , beaucoup plus que face à Matt Hughes. J'ai été capable de revenir dans la rencontre après avoir été mené et de remporter la victoire. Je crois que c'est la différence entre un champion et un gars qui peut être très fort mais qui ne sera jamais un champion. Tu peux maîtriser toutes les techniques que tu veux mais si tu n'as pas la détermination et le mental, tu n'iras pas loin dans ce sport. Tôt ou tard, le combat du mental est à gagner" 


Sur le fait d'être mixed martial artiste (2006)
“Je me considère comme étant un mixed martial artiste, et c'est comme être médecin– un médecin continue à étudier toute sa vie, toute sa carrière durant, et c'est la même chose pour moi. Même si j'atteins un très bon niveau, je dois toujours rester à l'écoute, l'esprit ouvert sur de nouvelles techniques, un nouvel apprentissage. On peut toujours évoluer, apprendre, progresser."

Sur les cinq rounds (2007)
“Je n'ai jamais fait les cinq rounds en compétition mais la manière avec laquelle je me prépare et m'entraîne, à savoir avec les meilleurs boxeurs, lutteurs de mon pays, me met dans une logique de combat qui va durer. Je suis même prêt à faire les dix rounds s'il faut les tenir. Physiquement et mentalement, c'est dans cette logique que je travaille. Et la raison pour laquelle je travaille aussi dur, c'est parce que je suis bien conscient qu'on peut remporter le titre et devenir champion de l'UFC, mais le respect ne se remporte pas. Il doit se mériter. Là tout de suite, oui j'ai la ceinture mais il me manque le respect qui devrait l'accompagner et je travaille dur pour que pairs me le reconnaissent.


Avoir remporté le titre (2007)
“C'était un rêve qui est devenu réalité. Ma mère m'a tellement aidé dans le début de ma carrière que je voulais absolument qu'elle soit là pour cet évènement unique et cette opportunité que j'avais de décrocher ce titre. Elle savait tous les sacrifices que j'avais du faire et elle m'a dit être tellement fière de moi'

Sur la vie avant le premier combat face à Matt Serra (2007)
“C'était très dur. C'était une très mauvaise période. Tout me tombait sur la tête en même temps. Mais je ne voulais pas avoir à m'expliquer dessus, je n'ai pas d'excuse. Et je ne voulais pas manquer de respect à mon adversaire Matt Serra qui m'a battu et m'a bien battu même. J'ai été humilié après cette rencontre"

Après-Serra (2007)
“Beaucoup de monde m'a laissé de côté. Abandonné après cette défaite, je me suis rendu compte que j'étais le seul responsable de la situation et de la défaite. Cette nuit-là, j'ai été battu par meilleur que moi. Je suis un être humain, j'ai commis des erreurs et je les ai payé cash. J'ai fait les mauvais choix et j'ai oublié mes vraies priorités. Mais depuis ce soir-là, je suis revenu à l'essentiel et je sais qui je suis, d'où je viens. Je sais aussi que je suis meilleur que le combattant de ce soir-là"

L'ultime objectif (2009) 

" J'ai un objectif clair à l'esprit : je veux, lorsque je devrais me retirer, avoir été le plus grand des combattants de ce sport. C'est comme cela que je veux qu'on me reconnaisse. Je veux qu'on se souvienne de moi et qu'on parle de moi comme étant celui qui a su faire la différence, pas seulement dans l'octogone mais aussi en dehors. Comme porte drapeau ou porte parole de ma discipline. Et pour y parvenir, je dois continuer à battre les meilleurs combattants de MMA au monde".

                      

Watch Past Fights

Médias

Récent
Take a deeper look at the highly-anticipated rematch between Johny Hendricks and Robbie Lawler and the lightweight title fight between Anthony Pettis and Gilbert Melendez. The warriors battle it out for the crown at UFC 181 on December 6 in Las Vegas.
2014-11-25
The Rankings Report is a weekly UFC.com series that gives you, the fans, a more in-depth look into the official UFC rankings. This week Matt Parrino and Forrest Griffin talk about Frankie Edgar, Edson Barboza, and answer fan questions.
2014-11-25
Lisa Foiles updates fans on Ultimate Fighter season 19 winner Corey Anderson's new opponent for UFC 181 and the UFC's return to the Prudential Center in New Jersey.
2014-11-25
Coming off two strong wins, heavyweight Travis "Hapa" Browne keeps his win streak alive with a first round KO victory over Josh Barnett at UFC 168. Browne looks to get back in title contention as he faces Brendan Schaub at UFC 181 in Las Vegas, Nevada.
2014-11-25