Sean Pierson: Chaque combat est un nouveau depart

"Lorsque l'opportunité se présentera, je saurais être très aggressif et j'irais chercher à conclure avant la limite"- Sean Pierson
UFC welterweight Sean Pierson Il y a eu un moment où Sean Pierson en a eu clairement marre du monde du business combat. 

Pour être clair et sincère, ce n'est pas la première fois qu'il quitte le milieu pour finalement tenter de mieux revenir. Celui qu'on surnommait "The Punisher" a souvent pensé à raccrocher tant il entendait dire qu'il commençait à devenir trop vieux pour venir s'illustrer dans le championnat de l' Ultimate Fighting Championship qui ne serait plus qu'un rêve lointain voire inaccessible.

Pierson a pourtant bataillé et persisté jusqu'à devenir, enfin, un combat chez Zuffa mais c'était il y a déjà une année, à un moment de sa carrière où il pensait que la fin approchait déjà..

Quelques jours seulement avant son combat contre Jake Hecht lors de l' UFC on FX 3, Pierson était non seulement stressé mais également à un carrefour de sa carrière pour ne pas dire de sa vie. Il avait eu deux opportunités de s'imposer face à des adversaires de taille répondant aux noms de Jake Ellenberger et Dong-Hyun Kim. A l'époque, le jeune combattant qu'était Pierson se la jouer un peu Superman en pensant qu'il pouvait faire ce qu'il voulait, quand il voulait sans que cela puisse impacter sur sa santé ni avoir de quelconques conséquences sur sa carrière à long terme. Il consommait alors régulièrement des menus du McDonald’s avec une hygiène de vie qui n'était pas forcément celle d'un athlète de haut niveau. A cette époque là, Pierson la jouait " la vie est belle" et restait en forme dans l'octogone.  

A 36 ans,  Pierson a pris de la bouteille et se pose comme un mari et un père dédié à sa famille même si vôté sport, les défaites commençaient à peser. Notamment face à des combattants de renommée. 

" Non pas que je sois stressé de nature mais il est vrai que ma famille m'a beaucoup soutenu et m'a exprimé son support avant les combats mais je ne pouvais pas ignorer la pression autour notamment juste avant d'affronter Kenny Robertson lors de UFC 161 qui se tenait le 15 Juin à Winnipeg, au Canada. “

Le deuxième combattant le plus âgé de l'UFC chez les mi-moyens derrière Mike Pyle,est resté réaliste.  Et a même décidé de faire une longue pause en quittant le circuit professionnel durant quatre années ( de 2003 à 2007 ) pour commencer à construire sa famille et son foyerr : son avenir. A son retour, avec un palmarès de 5 victoires pour une défaire, l'homme obtient un tocket pour rejoindre le Bellator et participé au tournoi des mi-moyens avant d'abandonner l'offre suite à une blessure au genou. C'était juste avant d'endosser une nouvelle carrière en rejoignant la police de Toronto. 

La deuxième partie de sa carrière sportive, il la fera dans la cage sous le surnom de  “Pimp Daddy.”

Quant au troisième et dernier volet, Pierson devient alors un combattant de l'UFC mais il est aujourd'hui âgé de 37 ans quasiment et c'est bien l'heure du bilan qui sonne même s'il a aujourd'hui l'opportunité de montrer que l'ancienne génération est capable de bousculer les petits nouveaux. Et l'entraîneur de boxe de Pierson surnommé Grant l'a soutenu pour qu'il reste un réel compétiteur bien présent dans le circuit professionnel lui rappelant qu'un certain Shane Carwin était devenu champion par intérim de la catégorie reine des poids lourds de l'UFC à l'âge de 35 ans. 

Quant à Mike Thomas Brown, il était quasiment inconnu avant de choquer le monde du MMA en marquant les esprits le jour où il a infligé un terrible KO à  
Urijah Faber pour s'emparer du titre de champion au WEC à l'âge de 33 ans.

.Et dans cette lignée, il y a evidemment la superstar Randy Couture qui a toujours su surprendre avec cinq titre de l'UFC du haut de ses 43 ans.  

Grant a donc plaider la cause du quasi quarantenaire en lui demandant d'aller chercher la victoire et de voir cette offre comme une réelle opportunité.

"On oublie parfois que les combattants sont d'abord des humains et qu'ils ont eux aussi besoin d'être rassurés" nous explique Grant qui a du expliqué à Pierson qu'il était dans le circuit depuis trop longtemps pour abandonner au pied d'une belle occasion. 

Bien que frustré et pas très en forme, Pierson a su faire raisonner les mots de son entraîneur pour aller chercher la victoire d'abord face à Hecht et ensuite contre Lance Benoist,deux combats remportés par décision unanime. Dans le circuit indépendant, Pierson a souvent connu la sensation de mettre KO ses adversaires mais à l'UFC rien n'est simple et ses sept victoires par KO ou soumission sont difficiles à reproduire à l'UFC.

“Peu importe les interrogations des uns ou des autres ni mêmes les questions que moi je peux me poser car ce qui importe, c'est le résultat. Et sur mes deux derniers combats, j'ai eu des opportunités que j'aurais du saisir et je n'ai aucune excuse, je les ai manquer. Cette fois-ci, pour mon prochain combat, je compte bien changer la donne et saisir la moindre opportunité qui s'offre à moi pour finaliser la rencontrer".

Pierson sait qu'il s'est entraîné intelligemment et ses dernières sorties avec l'ufc l'ont conforté et remis en confiance, il va pouvoir revenir solide dans l'octogone et montré qu'il n'a pas encore raccroché les gants. Plus mature, il s'entraine plus efficacement et perd moins d'énergie sans compter que mentalement il semble plus fort : il regarde moins le profil de ses adversaires et se concentre sur l'essentiel : aller chercher la victoire.
 
Son entraineur de boxe insiste sur le profil et l'évolution de son protégé : "Désormais, Pierson est plus posé, réflechi. Il est un parent qui s'assume et qui respecte la discipline. Ce n'est plus du tout la brute que l'on a pu connaître ou découvrir à l'oeuvre il y a quelques années". 



Pierson  encaissera un lourd KO sur  Ellenberger,après avoir remplacé Brian Foster qui s'était blessé trois semaines seulement avant l'UFC 129, il perdra ensuite lors de l'UFC 141 à la décision pour ne pas avoir été suffisamment à l'initiative.

Pierson a perdu ce combat mais the Punisher a su impressionner les supporters et sa famille, ce qui est bien plus important à ses yeux et à cet instant de sa carrière. 

“ Aujourd'hui, je ne sais pas ce que je veux. J'ai tellement d'idées qui s'affrontent dans ma tête mais je reste quoi qu'il arrive à l'UFC pour le moment. Par contre, je sais que j'ai 37 ans et je ne suis pas naïf au point de me dire qu'il me reste encore 20 combats au compteur. Mais quoi qu'il en soit pour moi, je prends chaque combat comme un bonus et j'essaie de passer du bon temps en apprenant des choses". 

Watch Past Fights

Médias

Récent
Ovince Saint Preux prend avantage des erreurs de Nikita Krylov pour remporter le combat par soumission au premier round dans cette vidéo de la technique MetroPCS de la semaine.
2014-07-30
Soyez des nôtres pour le premier épisode de la minute UFC! L'animatrice Lisa Foiles vous fait part de certains faits marquants et vous offre un aperçu des activitiés de la journée.
2014-07-30
At UFC 125, Brad Tavares lets his hands and knees fly against Phil Baroni, looking to make it a quick night in the Octagon. See Tavares take on Tim Boetsch at UFC Fight Night Bangor.
2014-07-29
Nick Diaz est de retour à l'UFC et a accordé une entrevue exclusive avec UFC.com. Il parle notamment d'un affrontement potentiel avec Anderson Silva, explique comment il a été initié au combat et plus encore.
2014-07-28