Sergio Moraes - Fier d'être un combattant d'arts martiaux mixtes

"Je suis arrivé là comme un combattant de jiu-jitsu et aujourd'hui je peux vous dire sans hésiter que je me considère comme un combattant d'arts martiaux mixtes" -Sergio Moraes
UFC welterweight Sergio MoraesIls étaient peu nombreux à donner une réelle chance à Sergio Moraes lors de son combat face à Cezar “Mutante” Ferreira en finale de la série The Ultimate Fighter Brasil présentée en juin dernier lors de l'UFC 147.  Il avait été éliminé du tournoi prématurément, puis avait été rappelé pour remplacer l'homme qui l'avait justement battu, mais qui s'était blessé et avait été contraint de quitter l'aventure (Daniel Sarafian). Et pour ceux qui ont réellement suivi l'aventure, si vous dites que Moraes est apparu quelque peu "unidimensionnel" lors de son combat à Belo Horizonte, vous n'auriez pas complètement tort.  Je dirais même que vous auriez clairement raison . Mais une fois qu'il a pris ce qu'il devait prendre, entendu ce qu'il devait entendre et appliqué ce que l'entraîneur Vitor Belfort lui a conseillé, il est - disons - ressuscité. Transformé. Changé !

Ce retour, Moraes ne l'a pas fait sur une projection ou sur une tentative de soumission. Non.  Son retour, sa prise de conscience, ce dépassement de soi, Moraes l'a fait avec un coude droit vif et incisif. Ferreira a eu beau chercher à se décaler, sortir sa tête de ce piège, mais rien n'y a fait. Moraes l'a littéralement chassé, continuant à l'étouffer avec ces coudes si vicieux. 

Mais entre nous, qu'a t-il bien pu se passer dans sa tête à ce moment précis? Pensait-il par exemple que la fin du combat était proche?

“La fin proche pour qui?”, s'en amusait Moraes par la voix de son traducteur et agent, Julio Heller en conférence de presse.  Il m'a lui aussi blessé et fait mal.  C'est un grand combattant et je le respecte. Pour être honnête, j'ai eu ma chance au cours du deuxième round, mais je voulais rester debout et combattre bien solide sur mes appuis.  Cela m'apprend à être plus confiant et me permet de travailler mon mental également pour me convaincre que je peux également combattre ici dans cette grande organisation qu'est l'UFC", expliqua-t-il.   

Ferreira a survécu à ce deuxième engagement complètement incroyable qui tournait à l'avantage de son adversaire pour venir arracher la décision des juges après trois rounds surprenants et remporter le titre de champion de TUF Brésil.  Mais cette nuit-là, encore une fois, au moment où les meilleurs combattants brésiliens occupaient la scène des arts martiaux mixtes dans un pays acquis à la cause, Moraes a une fois de plus su montrer qu'il émergeait comme jeune talent et qu'on pouvait compter sur lui.  Alors oui, son pieds-poings reste à améliorer et il va s'en doute le travailler comme l'ont fait avant lui beaucoup de Brésiliens issus de la même école. Moraes a mis du coeur à l'ouvrage et montré que ses mains pouvaient, elles aussi, asséner de lourdes frappes. 

“(Les fans devraient s'attendre à voir) un combattant complet d'arts martiaux mixtes”, a expliqué celui qui à 30 ans, n'est qu'en début de carrière à l'UFC.  Il poursuivra d'ailleurs ses déclarations en expliquant : "C'est une chance inouïe d'être ici à l'UFC.  Je le considère vraiment comme une belle opportunité et je ferai mon possible pour aller encore plus loin dans l'aventure et montrer que je suis à prendre au sérieux et que je peux moi aussi, acquérir ces habiletés et cette polyvalence qui sont si caractéristiques des combattants d'arts martiaux mixtes. Je veux prouver que je peux être un combattant de l'UFC et frayer mon chemin jusqu'en tête du classement", a conclu le combattant natif de São Paulo, qui avait montré en quelques quelques minutes passées dans l'octogone et confirmé par ces quelques mots, toute sa détermination, sa soif d'apprendre et son goût de travailler. 

"Aujourd'hui, je me sens parfaitement à l'aise dans la cage, je suis confiant et je me prépare à affronter toute situation possible. Comme je vous l'ai déjà dit, j'ai débuté comme un combattant de jiu-jitsu, mais je sais aujourd'hui que je suis devenu un combattant d'arts martiaux mixtes à part entière."

Watch Past Fights

dimanche, mai 8
2PM/11AM
CET
Rotterdam, Netherlands

Médias

Récent
Part of UFC 200 weekend, The Ultimate Fighter 23 Finale features a fight for the strawweight belt between coaches Joanna Jedrzejczyk and Claudia Gadelha. The action is set for July 8 live on FS1 and tickets go on sale Friday!
2016-04-29
UFC 198 features big stars on an epic card as many Brazilian legends return home. The main event features the heavyweight championship between Fabricio Werdum and Stipe Miocic on May 14 and on Pay-Per-View.
2016-04-29
The historic UFC 200 event features the rematch between Daniel Cormier and Jon Jones for the undisputed UFC light heavyweight belt. It's one of three title fights in action on Jul 9. Tickets are on sale now!
2016-04-29
L'UFC 198 au Brésil mettra à l'affiche un combat de championnat chez les poids mi-lourds entre Fabricio Werdum et Stipe Miocic. La carte remplie de combattants brésiliens mettra aussi en vedette Anderson Silva, Cris Cyborg, Vitor Belfort et plus.
2016-04-23