Stephan Bonnar se retire à 35 ans

Retour sur la carrière  de Stephan Bonnar qui officiait chez les lourds légers...
Stephan BonnarStephan Bonnar a rendu sa décision officielle ce mardi en annonçant qu'il prenait sa retraite en MMA alors qu'il est âgé de 35 ans.

“Je remercie du fond du coeur chaque fan de l'UFC,” a écrit Stephan Bonnar sur sa page Facebook au moment où il annonçait son retrait du circuit professionnel. “Tout ce que j'ai toujours souhaité, c'est vous apporter un peu de plaisir, j'espère que vous avez apprécie mes prestations car j'ai toujours essayé de donner le meilleur pour le public et les fans de la discipline.”

Il quitte donc l'octogone sur un palmarès qui comptabilise 17 victoires pour 8 défaites incluant une défaite finale dont on se souviendra face à un redoutable adversaire, le champion en titre et indétrônable  Anderson Silva le 13 Octobre dernier.

On ne retiendra pas le parcours de Bonnar comme une succesion de victoires ou défaites mais on se souviendra sans doute de tout ce que l'homme a pu apporter au sport et notamment à travers ses combats. 

Comme je l'avais écrit immédiatement après le combat face à Silva, le premier souvenir que je garde en tête de Bonnar sera, et pour longtemps je crois, la séquence de sa victoire face à Krzysztof Soszynski en 2010.  Lors de cet UFC 116, la carte des combattants affichaient les plus grands noms de l'UFC et des face à face attendus de tous comme notamment le combat qui opposait Brock Lesnar à Shane Carwin ou encore le redouté Chris Leben à l'efficace Yoshihiro Akiyama ou même, souvenez-vous de Ricardo Romero contre Seth Petruzelli. C'est donc pendant cette carte là, cette nuit-là que Bonnar et son adversaire du soir Soszynski ont tout donné durant huit longues minutes et huit secondes avec cette victoire qui conclut le combat dans la deuxième reprise par un TKO qui marque également une revanche attendue entre les deux hommes. 

Dès la fin du combat, c'est un Bonnar ensanglanté et marqué par la bataille qui s'est dirigé vers la caméra en la défiant. Je n'oublierais jamais ce regard, celui d'un home victorieux, d'un combattant qui avait tout donné sans rien lâcher jusqu'au bout. Une posture iconique, celle de ce que signifie être mixed martial artiste. Bonnar, en quelques minutes, venait d'en faire une démonstration unique devant des millions de téléspectateurs et face à un public encore ému par la rencontre et son issue. 

“J'ai fais ça un peu inconsciemment en me disant que ce serait plutôt cool,” m'a-t-il expliqué en début d'année lorsqu'on en a reparlé. "J'étais un peu dans cet état d'esprit, celui de faire passer un message : oui tu peux frapper aussi fort que tu le souhaites, tenter de me faire mal, de m'achever, je n'irais nulle part ailleurs, je resterais là debout face à toi pour mener le combat jusqu'au dernier souffle. Je ne lâche rien ! "

Si je ne devais garder qu'un seul souvenir de la carrière de Bonnar qui s'est étendue sur onze années, ce serait probablement celui-ci. 

Après son dernier combat lors de l'UFC 153 face à Anderson Silva, Bonnar savait qu'en cas de défaite, il ne reviendra sans doute pas de si tôt dans l'octogone. D'ailleurs, avant ce challenge, il était déjà un peu en retrait et ne voulait revenir que pour un grand rendez-vous, un vrai défi. Face à Silva, c'est ce qu'il a eu. Le combattant le plus fort de la catégorie, celui qu'on considère comme imbattable. Sans faille. Indétrônable. Alors, à 35 ans, se retirer sur cette fin là, celle qui lui a permis d'affronter celui que personne n'est parvenu à faire couler est une belle fin. La première fois cependant qu'il se fait arrêter à la fin du premier round après une sérieuse coupure en 25 combats professionnels. Mais au-delà d'un arrêt prématuré pour une rencontre avec un tel enjeu, ce qui restera
de cette carrière c'est le mixed martial artiste qui a su prendre les challenges, provoquer le destin, écrire son histoire. 

Watch Past Fights

Médias

Récent
Megan Olivi s'entretient avec le poids léger Ramsey Nijem avant son combat de l'UFC 177 contre Diego Ferreira. Nijem parle de son second affrontement contre un combattant invaincu et parle de l'influence de son frère sur son camp d'entraînement.
2014-08-28
Les têtes d'affiche de l'UFC 177, T.J. Dillashaw et Renan Barao ainsi que les autres vedettes de l'événement ont rencontré les médias afin de discuter de leur affrontement. Soyez à l'écoute de l'UFC 177 samedi en direct à la télé à la carte.
2014-08-28
Dans cette vidéo de la technique MetroPCS de la semaine, T.J Dillashaw est monté sur le dos de Vaughan Lee pour ensuite le soumettre avec un "neck crank".
Les combattants ont visité le Teletón Children's Rehabilitation Center alors qu'ils se trouvaient à Mexico. Le CRIT est produit par Televisa et plus de 500 médias mexicains et étrangers; ainsi que plus de 100 entreprises commanditent l'événement.
2014-08-28