Les pronostics - Jones vs Belfort

UFC 152 - Jones vs. BelfortCe samedi soir, Jon Jones reviendra dans l'Octogone pour confirmer sa supériorité et son invincibilité dans la catégorie des poids mi-lourdsEn cas de victoire, il entrerait encore un peu plus dans l'histoire de l'UFC et dépasserait des figures telles que Chuck Liddell et Frank Shamrock, qui ont été les combattants qui ont le plus marqué la catégorie par leurs succès répétés et les victoires enchaînées lors de leurs diverses défenses de titre.

Et c'est un constat jugé plutôt remarquable, car si on regarde bien, Jones n'aura même pas encore fêté le premier anniversaire de sa victoire face à  Rampage Jackson lors de sa défense de titre. Cette première bougie pourra être soufflée deux jours seulement après son prochain combat.

Mais pour entrer définitivement dans l'histoire de l'UFC et des arts martiaux mixtes, Jones devra venir à bout d'une autre figure emblématique de la discipline qui a, lui aussi, su marquer les esprits et écrire l'histoire : le Brésilien Vitor Belfort qui reste - quoi qu'on en dise - une tête d'affiche, un combattant dangereux et un athlète expérimenté et habitué des gros défis.

Alors... qu'en pensez-vous? Les paris sont ouverts. 

Jones est probablement le combattant actuel qui inspire le plus la catégorie et qui a su s'imposer comme étant le numéro un.  Mais ce constat, beaucoup l'avaient également eu au sujet de Belfort il y a de cela une dizaine d'années. 

Est-ce que quelqu'un se souvient des débuts de Belfort à l'UFC 12?  Il n'avait alors que 19 ans et semblait déjà bâtit comme Adonis. Il avait la rapidité et la puissance de Myke Tyson sans oublier qu'il débarquait avec la ceinture noire de l'académie Carlson Gracie.  Il aura eu besoin d'à peine 120 secondes pour mettre hors état de nuire Tre Telligman et Scott Ferrozzo afin de s'emparer de la ceinture de champion du monde des poids lourds pendant le tournoi de Dothan en Alabama.  Et on a vite compris pourquoi on avait surnommé ce combattant le "Phénomène". 

Évidemment, avec le recul, ceux qui ont pu suivre la carrière de Belfort lui reconnaîtront des hauts et des bas après ses débuts fulgurants. Il a en effet perdu de nombreuses rencontres qui auraient dû tourner à son avantage. Son investissement et ses méthodes d'entraînements ont été remises en question à plusieurs reprises. Le temps a passé et Belfort a décidé de se regarder dans le miroir et de s'interroger sur ses objectifs. Il a vite compris qu'on ne pouvait pas rester invincible ni éternel dans ce sport et il a décidé de changer de catégorie pour goûter à de nouvelles sensations. 

Ce changement a vite été payant avec cinq victoires sur six combats disputés. Et il s'est montré aussi déterminé et déterminant qu'il l'était quinze années plus tôt. 

En ayant accepté de remplacer au pied levé Dan Henderson, Belfort sait aujourd'hui sait qu'il a une chance inouïe de revenir en tête d'affiche et de retrouver son meilleur niveau avec en prime, une possible nouvelle ceinture.  Non seulement n'a-t-il pas demandé à avoir cette chance, mais il a littéralement supplié les Fertitta de lui permettre de venir affronter Jones à la place de Dan Henderson. 
    
Et nous y voilà donc.  Jon Jones versus Vitor Belfort. Un champion qui se tient debout, invincible dans cette catégorie et un ancien champion qui semble avoir retrouvé ses plus belles armes. 

Je maintiens donc que tout est possible durant cette rencontre et que Belfort a toutes ses chances.

Belfort ne jouera pas à la loterie ce jour-là et ne misera pas, soyez-en certains, sur un "lucky punch" (comprenez un coup de poing ou un coup chanceux)... ni sur la gentillesse des juges.

Belfort va sans aucun doute chercher le KO. Et donc viser le menton de son adversaire en cherchant à connecter coûte que coûte. 

Donc le combattant brésilien va attendre tranquillement que son adversaire lance un jab paresseux, imprécis ou un de ces longs bras droits pour le contrer.  Et la vitesse d’exécution du bras de Belfort ne pourrait laisser que peu de chance à Jones s'il commettait la moindre erreur d'appréciation. Le Brésilien sait lancer ses poings avec détermination et puissance et il va frapper pour gagner.

Reste à savoir comment Jones va pouvoir réagir face à des attaques visant clairement son titre.
Le déplacement jouera pour beaucoup et le champion en titre va devoir entrer dans l'Octogone avec la bonne stratégie et ne pas douter.  Il a ce comportement qu'on lui connaît, cette insouciance et cette détermination qui parfois peut surprendre l'adversaire. 

Autre point à surveiller pour Jones : son retrait. Lorsqu'il attaque, qu'il lance les poings, il a souvent tendance à demeurer dans l'axe.  Et se tenir en face de Belfort peut coûter cher et être puni d'une sanction immédiate puisque compte tenu de son explosivité, ce dernier peut mettre un terme à la rencontre à tout moment. 

La clé du combat va, selon moi, réellement résider dans la capacité de Jones à prendre au sérieux Belfort. Car on a tellement eu l'impression par le passé que tout était simple et facile pour lui, qu'il a survolé ses adversaires, même ceux qu'on croyait être des plus coriaces et dangereux, que face à Belfort, son comportement devra être à la hauteur non seulement de l'enjeu, mais également de la figure du MMA qui se tiendra devant lui cette soirée-là.

Quant au Brésilien, challenger samedi prochain, qu'il se méfie. Sa puissance et sa rapidité ne feront sans doute pas trembler Jones qui est un terrible contre-attaquant avec ce bras avant dangereux qui, lorsqu'il touche, fait mouche à chaque fois. Le foie sera également la zone à surveiller puisque sans se mettre à découvert, Jones pourrait lui aussi chercher à faire mal de manière rapide, mais efficace, là encore avec son bras avant très vif et précis. 

Enfin, Belfort maîtrise parfaitement l'art de la soumission. Mais il serait peut être préférable pour lui de ne pas se trouver sous Jones... personne n'aimerait cette position d'ailleurs. 

Jones peut quant à lui remporter ce combat à n'importe quel round et même aller jusqu'à la décision et laisser les juges trancher. Le champion en titre est un athlète à part entière avec des capacités athlétiques qui le placent réellement dans le haut du tableau. Il pourra d'ailleurs choisir ou non d'entrer dans une guerre physique pour fatiguer l'adversaire, plaquer Belfort contre la cage par exemple avant de le projeter au sol. 

Mais le risque, est que Belfort, est un des meilleurs combattants en corps à corps, donc prendre le risque de le plaquer contre la cage en pensant qu'il ne réagira pas, c'est soit être inconscient, soit être plus que sûr de soi.

Jones pourrait aussi l'emporter en engageant un face-à-face en kickboxing et voir jusqu'où son adversaire pourrait aller. Aller puiser dans les ressources du Brésilien pour pouvoir prendre l'avantage physique de la rencontre avec une importante victoire en bout de ligne.  Mais attention toutefois, cinq rounds c'est long. Très long et la tendance peut vite s'inverser.  Mais ce dont je suis certain, c'est que le jeune Jones ne sera ni intimidé, ni complexé face à Belfort et n'hésitera pas à échanger pour montrer qu'il est le patron.

La réponse sur ces pronostics ce samedi soir. Ne ratez pas un combat qui pourrait marquer les esprits et entrer dans l'histoire de l'UFC.

EN BREF :

Jon Jones
•   25 ans
•   16 combats 1 défaite dans toute sa carrière
•   7 victoires consécutives
•   Seule défaite à l'UFC a été sur un coup non réglementaire et une disqualification face à  Matt Hamill dans un combat dominé par Jones
•   Règne incontestablement dans la catégorie des mi-lourds de l'UFC
•   3 défenses de titres victorieuses

Vitor Belfort
•   21-9 dans toute sa carrière
•   35 ans
•   5 victoires pour 1 défaite sur les 6 derniers combats et huit à deux dans les dix derniers 
•   Sur ses 10 victoires à l'UFC : 8 par KO/TKO et 2 par soumission 
•   N'a pas combattu dans la catégorie des lourds légers depuis 2007
•   Ancien champion des mi-lourds de l'UFC 
•   Bonus pour le KO de la soirée sur deux de ses 4 derniers combats 

Médias

Récent
UFC correspondent Megan Olivi checks in with Fight Night Macao co-main event fighter Dong Hyun Kim for a little rapid fire question and answer. Kim reveals some of his hidden talents and what he'd be doing if he wasn't a professional fighter.
2014-08-22
UFC matchmaker Joe Silva talks about bouts from both Fight Night Tulsa and Macao, giving fans reasons to tune in to watch both shows.
2014-08-22
UFC weigh-in event at the Venetian Macao on August 22, 2014 in Macao, Macao. (Photo by Mitch Viquez/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)
2014-08-20
Tony Ferguson uses his lethal d'arce choke technique against opponent Mike Rio at UFC 166. See Ferguson battle Danny Castillo in the co-main event at UFC 177 in Sacramento, California.
2014-08-22