UFC 152 Musings

JONES POURSUIT SA ROUTE EN LEADER

Jon Jones est clairement un de ces combattants incroyablement surprenant. A chaque fois que vous le regardez combattre, vous avez l'impression que tout semble facile. Il réalise les prises, les techniques, quelque soit la phase de combat avec une aisance et une précision qui nous laisse sans mot. En cinq défenses de titre, il a affronté les meilleurs , je rappelle les noms : 
 
Mauricio “Shogun” Rua, Quinton “Rampage” Jackson, Rashad Evans, Lyoto Machida and Vitor Belfort. Chacun de ces hommes a été un jour champion de l'UFC mais tous ont été dominés par Jones. Sans exception. 

Relisez, je vous prie, cette liste de noms. Et vous ne pourrez alors que comprendre combien Jones est impressionnant, il semble hors compétition, indétrônable. N'est ce pas a vous aussi, le sentiment que vous inspire la lecture de cette liste de noms qui ferait trembler de nombreux challengers ?

Concernant mon opinion et parce que je dois me prononcer, Samedi a été pour moi et de loin, le combat le moins évident e le plus impressionnant du jeune champion car il a du redoubler d'efforts.

Je parie, et j'y mets quelques dollars, que personne n'avait imaginé que Jones pouvait triompher d'une adversité qui aurait pu et qui a failli le faire couler. Et pourtant...

Dans le premier round avec la première tentative de soumission de Belfort, tout le monde a cru que c'était trop tard, que Jones ne pourrait plus trouver de solution tant son adversaire a un passif impressionnant et un savoir qu'on ne remet plus en question dans cette phase de jeu. Jones aurait, effectivement, du abandonner. Mais la, le public et ceux qui en doutaient, ont découvert le visage de conquerant, de resistant, de combattant. Bref le visage de champion de Jones qui semblait dire : si tu veux ma ceinture, casse moi le bras. Belfort donc aurait du verrouiller encore un peu plus, aller chercher la rupture pour s'assurer de mater le jeune champion. 

Jones s'enfuit de cette soumission quasi finalisée et seul le temps ou le champion diront quels ont été les réels dommages et séquelles causées sur le bras et l’épaule suite a cette séquence tendue et quasi concluante.

Avec du recul, je ne suis pas certain que cette décision, celle de résister a tous prix etait la plus intelligente dans sa carrière mais elle nous éclaire sur son état d'esprit. Lorsqu'on lui demande comment réagir face a l'adversité , on sait que sa réponse est :

Rester calme, patient et continuer a chercher la victoire. 

Vous pouvez toujours essayer d'enseigner ce genre de devise a vos combattants mais ce n'est pas dit qu'ils parviennent a l'appliquer le moment venu. C'est une devise qui est gravé ou pas : chez Jones, il n'y a pas de doute possible. Cette devise est belle et bien la. 


QUELLE EST LA SUITE POUR JONNY BONES?

Même s'il n'a que quatre défenses de titre victorieuses, il est évident, au vue notamment de ses adversaires, que Jones semble avoir complètement nettoyé la catégorie. Ses cinq derniers combats se sont clairement faits contre des tueurs a gage de la catégorie mais en y regardant de plus près, il manque clairement trois noms a cette liste de "tueurs" :

Dan Henderson. Alexander Gustafsson. Anderson Silva.

Je ne veux pas manquer de respect a Shogun, Machida, Jackson ou Evans, mais Jones a quasiment anéanti chacun de ces combattants et pas un d'eux ne pourrait exiger une revanche en nous convainquant que la fin serait différente.

Concernant la liste des "trois", regardons ces figures du MMA de plus près.
 
Henderson semble renaître de ses cendres et être au summum d'une carrière déjà bien remplie puisqu'il a remporté sept de ses huit derniers combats. Il gagne de manière impressionnante et semble avoir le profil parfait pour poser problème a Jones.

Il est un ancien lutteur olympique et je crois donc peu probable que Jones parvienne a l'envoyer au sol avec la même aisance et la même facilité que celle qu'on a vu face a d'autres adversaires. D'autre part, Hendo a un menton d'acier comme chacun le sait. Donc il peut prendre deux ou trois bonnes frappes de Jones avant de lui en envoyer une puissante en retour. Quand au bras droit de Henderson qui est l'un des plus ravageurs de la catégorie, Jones devra s'en méfier et l'esquiver a tous prix. Le seul bon point finalement est que Jones a lui même demandé  a combattre Hendo pour sa prochaine sortie et je ne peux pas penser que le jeune champion est suicidaire ou inconscient, Peut être est-il simplement confiant. Cela fait de Hendo le combattant que l'on souhaite le plus voir opposer a l'actuel champion.  

Gustafsson reste aussi un choix intéressant. A seulement 25 ans, le jeune suédois semble toutefois suivre les pas de Jones en terme de potentiel : il reste sur cinq victoires consécutives donc il ne doit plus être loin de se voir proposer son premier combat pour la ceinture. Le seul petit hic avec Gustafsson, c'est sa lutte qu'il lui faudra travailler car si Jones décide d'aller sur ce terrain la, le suédois n'aura que peu de chance de s'en sortir. Maintenant, a décharge, il a un bagage en Boxe qui reste des plus impressionnant et des plus imprévisible. Tout peut arriver sur les jambes alors Jones devra se méfier de cet adversaire qui peut piquer très vite avec son allonge et sa vitesse de bras qui ont déjà fait mouche par le passé.

Silva contre Jones. Est-il vraiment nécessaire d'en dire plus? Cela serait évidemment un immense évènement pour l'UFC et tous les amateurs d'arts martiaux mixtes tant Silva est considéré comme le meilleur de tous les temps de sa catégorie. Seul petit soucis, aucun des deux hommes, principaux concernés par cette affiche ne semble vraiment se soucier de l'autre. Silva a l'air complètement concentré sur  Georges St-Pierre alors que le canadien, champion en titre, lui est clairement en préparation pour affronter Carlos Condit.

Il est reste logique que Silva ait une préférence pour GSP par rapport a lors gabarit respectif mais il faut savoir qu'en cas de victoire, on ne pourrait pas ne pas imaginer un Silva vs Jones. Cela me semble inévitable. 

BISPING SEMBLAIT PRÊT 

Que vous aimiez ou détestiez Michael Bisping : peu d'entre vous sont restés insensibles au talent anglais qui a montré qu'il pouvait aussi etre pret a prendre sa chance pour un combat pour le titre en maîtrisant parfaitement son adversaire du soir  Brian Stann.

Bisping a été meilleur dans toutes les phases de combat que Stann même si cela peut sembler être un jugement un peu dur. Il a envoyé le plus de frappes, touché le mieux et marqué le plus de projections en étant le plus actif des deux dans les phases de travail au sol.


Bisping aurait du se rejouir de six combats sans defaite mais il en est qu'a sa première victoire après avoir été volé face a Chael Sonnen en janvier dernier. 

Médias

Récent
T.J. Dillashaw and his coach Duane Ludwig head to the gym for a fight week training session, while Renan Barao packs his bags for his trip to the U.S. and the most important quest of his life: reclaiming his UFC title.
2014-08-26
Joignez-vous à l'entraîneur de la série The Ultimate Fighter Latin America, Cain Velasquez, et assurez-vous de regarder les nouveaux épisodes tous les mardis sur UFC FIGHT PASS!
2014-08-26
TJ Dillashaw’s first person account of UFC 173: Barão vs. Dillashaw, featuring never before seen footage from one of the most unforgettable championship upsets in UFC History.
2014-08-26
Photos from the opening bout on this season of The Ultimate Fighter Latin America, featuring Jose Quinonez and Bentley Syler.
2014-08-26