Jason vainc Sicilia - Résultats des combats préliminaires de l'UFC 153

Ci-bas le compte-rendu des combats préliminaires de l'UFC 153...
RIO DE JANEIRO (BRÉSIL) - Rony Jason a peut-être le mot “Jiu-Jitsu” tatoué sur le dos, mais ce sont les poings du vainqueur de la série The Ultimate Fighter Brasil qui lui ont permis de disposer de son homologue de TUF 15, Sam Sicilia, par mise hors de combat au second round lors de leur combat préliminaire de l’événement UFC 153 qui était présenté samedi soir au HSBC Arena de Rio de Janeiro au Brésil.

Un coup de pied à la tête de Jason a manqué la cible en début d’affrontement, mais un coup de poing de la gauche a sévèrement ébranlé son rival. Le combattant de Washington a remarquablement et rapidement repris ses esprits et a obtenu la mise au sol, tout en se retrouvant malencontreusement dans une position qu’il aurait normalement voulu éviter contre une ceinture noire de jiu-jitsu brésilien. Jason a pratiquement attrapé Sicilia, mais l’intervention injustifiée de l’arbitre Fernando Yamasaki a mis un terme à cet intéressant passage au sol qui aurait pu être lourd de conséquences pour Sicilia. De retour debout, Jason a touché Sicilia d’un solide coup de genou avant de poursuivre avec une série de fortes frappes qui ont touché Sicilia, qui a cd'ailleurs contribué à l'attaque de par sa fâcheuse tendance à conserver les mains basses à la hauteur de sa taille.

Sicilia a dominé les deux premières minutes du second engagement profitant allégrement du fait que Jason ne répliquait que très peu. Le vainqueur de TUF Brasil a commencé à s’activer au cours de la troisième minute, touchant de nouveau Sicilia avec un bon coup de genou. Sicilia a répliqué d’une droite et les échanges sont repartis de plus belle entre les deux pugilistes, suscitant des réactions de gens dans la foule qui se demandaient visiblement la mâchoire duquel des deux hommes craquerait en premier. Et ce fut celle de Sicilia, qui s’est fait toucher par une violente droite qui l’a projeté au tapis. Jason s’est précipité sur lui afin de finir le travail par des frappes au sol jusqu’à ce que l’officiel Yamasaki mette un terme à l’affrontement à la marque de 4:16.

Avec cette victoire, Jason voit sa fiche passer à 13-3; Sicilia voit un revers s’ajouter à la sienne pour un total 11-2.

GLEISON TIBAU vs FRANCISCO TRINALDO

Au cours de son premier combat au Brésil depuis 2007, l’expérimenté Gleison Tibau a survécu à un second round passablement difficile pour finalement l’emporter par décision sur le redoutable et courageux Francisco Trinaldo au terme d’un excitant affrontement rempli de rebondissements.

Les trois juges ont rendu des cartes de pointage de 29-28 en faveur de Tibau.

Après une première minute plutôt calme, Tibau (35-8) a obtenu la mise au sol et a passé la guillotine à son rival au moment de se relever. Après un moment un peu plus tendu, Trinaldo s’est échappé, mais Tibau a piqué son compatriote avec de solides coups de poing à la tête avant d’obtenir une seconde mise au sol. Trinaldo s’est rapidement relevé, mais Tibau a facilement pu éviter ses “haymakers”. Après une brève période d’impasse contre le grillage, Trinaldo a pu toucher son adversaire avec quelques coups de genou, mais cela n’a pas empêché Tibau de prendre peu après la position dominante après une mise au sol exécutée tout en contrôle.

Tentant de s’imposer au second engagement, Trinaldo (11-2) est revenue en force avec une gauche qui lui a permis d’envoyer Tibau au sol et il s’est rapidement précipité afin de lui passer l’étranglement arrière. Tibau s’est cependant échappé, tout en récidivant de nouveau en évitant cette fois-ci un “arm triangle”. Le vent allait cependant tourner, après que “ “Massaranduba” ait terminé le round en force par un assaut en GnP.

Les deux combattants se sont engagés au troisième et dernier round et après 30 secondes d’échange de crochets, Tibau a obtenu la mise au sol. Ce fut à son tour de malmener son rival en “ground and pound”, bien que ses attaques variées visaient davantage à récolter des points que d’infliger des dommages majeurs à Trinaldo. Avec 2:40 à faire, l’officiel Marc Goddard a demandé à ce que l’action reprenne debout, mais c’était pour mieux voir Tibau obtenir une seconde mise au sol pour prendre la position montée. Tibau est rapidement passé en position pour tenter un “arm triangle”, mais il a été incapable de compléter la prise. Il a cependant récolté la victoire, une victoire qu’il ne sera pas prêt d’oublier.

DIEGO BRANDAO vs JOEY GAMBINO

Le prometteur poids plume Diego Brandao a empêché Joey Gambino de récolter un premier gain dans l’Octogone en remportant la décision unanime au terme de trois rounds.

Les trois juges ont rendu des cartes de pointage de 30-27 en faveur de Brandao, qui a ainsi fait oublié le revers qu’il avait subi en mai aux mains de Darren Elkins.

Un coup de pied à la tête de Brandao (20-8) dans les premières secondes du combat a été attrapé par Gambino, mais après une brève escapade au tapis, le Brésilien a récolté des points avec une série de coups de marteau. Gambino s’est toutefois relevé sans paraître incommodé et a finalement pu mettre son plan de match à exécution. Brandao a continué à marquer des points, mais Gambino a lui aussi récolté sa part au chapitre des frappes avant de se faire amener au sol avec deux minutes à faire. Brando est demeuré actif avec des frappes jusqu’à ce que Gambino s’échappe et se relève. Le New-Yorkais a pu infliger une coupure à Brandao au-dessus de l’oeil droit peu avant la fin du round.

Gambino (9-2) était en avance au pointage en début de second round, mais une droite de Brandao l’a envoyé au tapis avec à peine une minute d’écoulée au chrono. Le Brésilien s’est précipité afin de le finir, mais la défensive de Gambino était efficace et il a même pratiquement coincé Brandao dans une clé de bras au passage. Le vainqueur de TUF 14 s’est cependant échappé et a ramené le combat debout pour un bref moment avant de prendre Gambino et le projeter violemment au tapis. Avec une minute à faire, l’arbitre Fernando Yamasaki a demandé le bris et il y a eu pour ainsi dire aucune attaque significative jusqu’à la fin de l’engagement.

Commençant en force au troisième round, Gambino est allé une fois de plus visiter le sol suite à une droite. Le courageux américain a fait mine d’être peu incommodé, mais de retour au sol, c’est Brandao qui est demeuré le plus actif et a eu le dessus. Gambino a cherché une ouverture pour une soumission depuis son dos, mais Brandao est demeuré hors de danger pendant assez longtemps pour que Yamasaki demande aux deux hommes de se relever. Gambino a tenté d’ouvrir la machine en fin d’affrontement, mais ce fut insuffisant.

SERGIO MORAES vs RENEE FORTE

Les anciens membres de la distribution de la série The Ultimate Fighter Brasil, Sergio Moraes et Renee Forte devaient originalement s’affronter en juin, mais lorsque Moraes a été rappelé afin de participer à la finale lors de l’UFC 147 contre Cezar Mutante, l’affrontement a été reporté à plus tard. C’est finalement samedi soir que Moraes est sorti victorieux après avoir soumis son rival au troisième round.

Après avoir brièvement joué au chat et à la souris en début de combat, Moraes a obtenu la mise au sol et après que Forte se soit relevé, il l’a plaqué contre le grillage lorsqu’il a réalisé qu’il n’allait pas être capable de le ramener au sol. Quelques secondes plus tard, le même scénario s’est répété, mais cette fois-ci, après que Moraes ait amené Forte au tapis, ce dernier s’est échappé ce qui a forcé Moraes à se relever et se replier dans sa défensive. Même s’il a tenté de repasser en mode offensif pendant le reste de l’engagement, il n’a pas réellement pu capitaliser.

Constatant que les échanges en pieds-poings ne lui amenaient que très peu de succès en début de second engagement, Moraes a plutôt tenté de mise sur des amenées au sol, mais Forte a refusé de demeurer au tapis. La foule a commencé à s’agiter en raison des ralentissements, mais Forte a finalement eu le dernier mot avec une combinaison au cours de la dernière minute.

Les huées se sont fait entendre dès le début du troisième engagement, mais après quelques échanges décents, Moraes s’est rapproché de son rival et a grimpé le dos de Forte alors qu’ils se trouvaient tous deux au grillage. Moraes – multiple fois champion du monde de jiu-jitsu – n’allait pas laisser son rival s’échapper et il lui a passé l’étranglement arrière, forçant ainsi ron adversaire à taper à la marque de 3:10 du dernier round.

Avec cette victoire, Moraes a vu sa fiche passer à 7-3 alors que celle de Forte indique désormais 7-2.

CHRIS CAMOZZI vs LUIZ CANE

Le passage chez les poids moyens de l’ancien mi-lourd Luiz Cane n’a pas été de tout report, son adversaire Chris Camozzi ravissant à “Banha” une décision serrée, mais unanime.

Les trois cartes de pointage indiquaient 29-28 en faveur de Camozzi, dont la fiche indique maintenant 18-5; celle de Cane est passée à 12-5 dont NL. Il s’agit d’un quatrième revers pour le Brésilien en cinq apparitions.

Camozzi a voulu déconcerter Cane dès le son de la cloche avec ses frappes alors que ce dernier se tenait penaud – ce qu’il a fait pendant jusqu’à la marque de 90 secondes d’ailleurs – moment où il a finalement enchainé avec une mise au sol suite à un coup de pied et a pris le dos de l’Américain. Quelques secondes plus tard, il a tenté un étranglement arrière, mais la défensive de Camozzi était solide. Sans se laisser décourager, Cane a lancé quelques coups au sol avant de se relever, mais Camozzi a répliqué avec sa droite et a repris le contrôle de la situation jusqu’à la fin de l’engagement.

Fidèle à sa stratégie, Camozzi a repoussé Cane en lui lançant une variété de coups de poing, de coups de pied et de coups de genou qui, bien qu’ils ne lui aient pas permis de finir son adversaire, lui ont permis de s’inscrire à la carte de pointage et déconcerter Cane. En fin de second round, Cane a été solidement ébranlé par une gauche – gracieuseté du gaucher – ce qui a permis à Camozzi de terminer l’engagement sur une bonne note.

Sentent que le combat était en train de lui filer entre les doigts, Cane s’est montré beaucoup plus agressif au troisième round et a touché la cible avec plusieurs coups solides, mais rien qui n’ait fait sourciller Camozzi outre mesure, au grand dam du combattant de São Paulo. Avec un peu plus d’une minute à faire, Cane a touché Camozzi avec une bonne gauche, mais l’athlète originaire du Colorado s’est montré de nouveau imperturbable et a échangé coup pour coup avec Cane jusqu’au son de la cloche.

Entrevue d’après-combat de Chris Camozzi

REZA MADADI vs CRISTIANO MARCELLO

L’ancien participant de la série The Ultimate Fighter 15, Cristiano Marcello, a eu un bon départ face au représentant brésilien lors du combat chez les poids légers présenté en ouverture de rideaux. Il a par ailleurs remporté la victoire sur Reza Madadi par décision partagée.

Les pointages annoncés étaient de 30-27, 29-28 et 28-29 en faveur de Marcello, qui a vu sa fiche passer à 13-4; celle de Madadi indique maintenant 12-3.

Marcello s’est immédiatement porté à l’attaque, faisant bruyamment réagir la foule à chacun de ses coups de poing et de ses coups de pied, qu’ils touchent ou non la cible. Madadi s’est montré le plus calme des deux, espérant possiblement que Marcello allait se fatigue, mais mettant toute de même une pression constante et calculée sur son adversaire pour finir par toucher la cible de plus en plus fréquemment au fur et à mesure que progressait le round. C’est ainsi que le Brésilien s’est retrouvé avec le nez totalement ensanglanté. Au cours de la dernière minute, Madadi a obtenu une première mise au sol, mais s’est relevé extrêmement rapidement pour ensuite hurler à Marcello de faire de même, ce qu’il a fait juste avant le son de la cloche.

Se portant de nouveau à l’attaque en début de second round, Marcello a touché Madadi à quelques reprises, sans vraiment causer de dommage. Il a néanmoins pu cumuler des points pendant que le combattant représentant la Suède attendait toujours patiemment le bon moment pour attaquer. Il a fallu peu de temps à Marcello afin d’infliger une coupure au visage à Madadi. Avec 90 secondes à faire, Madadi a ouvert la machine avec des frappes, faisant ainsi fuir son rival. Une mise au sol a suivi, mas l’officiel Fernando Yamasaki a demandé aux combattants de se relever assez rapidement, ce qui a permis à Marcello de finir le round.

Madadi est apparu comme étant le combattant le plus disposé des deux en ce début de round final, mais Marcello a continué de se montrer agressif. À une minute, Madadi a obtenu la mise au sol, mais n’a pu garder l’action au sol pour longtemps avec pour conséquence que les deux hommes ont recommencé à échanger debout. De nouveau, Madadi était plus précis, mais Marcello se montrait plus actif, ce qui n’a pas facilité le dilemme des juges au terme de cet affrontement de 15 minutes.

Entrevue d’après-combat de Cristiano Marcello

Médias

Récent
Nick Diaz est de retour à l'UFC et a accordé une entrevue exclusive avec UFC.com. Il parle notamment d'un affrontement potentiel avec Anderson Silva, explique comment il a été initié au combat et plus encore.
2014-07-28
Le jeune poids mi-lourds Ryan "Darth" Bader utilise sa mobilité et rapidité contre le cogneur Rampage Jackson à l'UFC 144. Voyez Bader contre Ovince Saint Preux à l'UFC Fight Night Bangor.
2014-07-28
The Ultimate Insider vous offre un aperçu du camp d'entraînement de l'ancienne olympienne Sara McMann. Voyez McMann à l'oeuvre dans l'Octogone lors de l'événement Fight Night Bangor le 16 août prochain.
2014-07-27
Anthony "Rumble" Johnson a récolté une impressionnante victoire à l'événement Fight Night San Jose. Écoutez-le commenter sa victoire auprès de Joe Rogan.
2014-07-26