Hendricks met Kampmann KO en 46 secondes - Résultats de la carte principale de l'UFC 154

Ci-dessous, le compte-rendu de la carte principale de l'UFC 154...
MONTRÉAL, 17 novembre – Martin Kampmann et Johny Hendricks se sont entraînés ensemble dans le passé, alors le Danois savait à quoi s’attendre. Il savait surtout qu’il fallait éviter la puissante main gauche de Hendricks. Malgré ceci, il n’a fallu que 46 secondes pour que Hendricks électrocute Kampmann avec sa célèbre attaque, la même qui avait déjà mis KO Jon Fitch et Amir Sadollah.

Kampmann a commencé le combat avec un coup de pied à la tête de Hendricks. Il semblait vouloir se servir de son jeu de pieds pour rester à distance pour le toucher et se déplacer. Hendricks n’a jamais caché sa stratégie. Sa toute première attaque était une puissante gauche puissante que Kampmann a réussi à esquiver. Peu de temps après, Hendricks a avancé avec un jab-crochet, avant de déclencher de nouveau sa gauche. Cette fois-ci, il a fait mouche, le corps du Danois a raidi et ce dernier est tombé KO par terre.

Entrevue d'après-combat de Johny Hendricks

Tom Lawlor vs Francis Carmont

Le contraste de styles était évident dès le début du combat. Lawlor a passé le premier round à pousser le Français contre la cage pour essayer de le mettre au sol. Carmont a tout défendu et a même tenté un kimura. En boxe, le Français a touché très souvent son rival avec de puissants coups de pieds au centre de la cage. À l’approche de la fin du round, Carmont a tenté une mise sol, mais Lawlor l’a contrée avec une tentative de guillotine. Carmont s’en est sorti à quelques secondes de la fin du round.

Au second round, Lawlor a continué son attaque en lutte et Francis a encore touché la cible avec des coups de pieds et de poings. À 2 minutes de la fin de l'engagement, Lawlor a enfin réussi une mise au sol, mais n’a pas montré d’attaque efficace avant que Carmont ne se remette debout. Lawlor a récidivé une minute plus tard, puis a de nouveau tenté la guillotine, mais Carmont s'en est sorti encore une fois et a fini le round avec quelques frappes au sol.

Le troisième round n'a été fondamentalement différent des deux précédents. Lawlor a continué de combattre en corps à corps, tandis que Carmont se défendait. Il a créé de la distance et a attaqué avec des coups de pieds et de poings. Deux des juges ont préféré la stratégie de Carmont, qui a ainsi remporté le combat par décision partagée.

Rafael dos Anjos vs Mark Bocek

Mark Bocek ne voulait pas boxer avec son adversaire brésilien, mais dos Anjos ne lui a pas laissé le choix. Le Canadien a tenté de réduire la distance en permanence, mais dos Anjos a bloqué toutes les mises au sol en plus d'avoir dominé son adversaire en boxe avec des coups de pieds aux jambes. Il a aussi bien profité de son avantage de portée et de sa rapidité supérieure.

Au deuxième round, le combat est allé au sol après une minute et dos Anjos a dominé. Il a tenté un kimura et une clé de bras avant de se relever et de toucher son rival avec quelques coups de poing et de pieds avant de projeter de nouveau Bocek au sol. Bocek s'est défendu et s'est même relevé quelques secondes plus tard, mais le Brésilien l'a remis au sol avant de se relever à son tour et finir le round avec des frappes.

La domination a continué au troisième round, mais Bocek n’a jamais baissé les bras. Il a tenté un kimura et a touché dos Anjos avec quelques directs de droite, mais a passé la plupart du temps sur le dos ou à encaisser des coups de poing et des coups de pieds. Dos Anjos a gagné le combat par une décision unanime somme toute bien méritée.

Mark Hominick vs Pablo Garza

Accueillis dans la cage par Bruce Buffer avec un énorme « Bonsoir Montréal », ces deux poids plume, connus pour leur boxe et leurs styles agressifs, n'ont pas perdu de temps. Hominick a compté sur son agressivité et sa boxe anglaise tandis que Garza a préféré contrer son rival et se servir de ses puissants "low-kicks". Hominick a réussi une projection en premier, puis a esquivé une tentative de clé de bras pour ensuite attaquer avec des frappes au sol. Dans la dernière minute du premier round, chacun a sonné l'autre et ils sont passés tous deux à côté de la victoire.

Aux deuxième et troisième rounds, les deux combattants se sont rapidement retrouvés au sol. Garza s'est installé dans la garde de Hominick et a monté une attaque méthodique, surtout au chapitre des frappes au sol. Hominick est resté actif, a tenté des soumissions à plusieurs reprises, mais n'a jamais trouvé de porte de sortie. À une minute de la fin du combat, Hominick à réussi à se remettre debout, mais lorsqu'il a tenté un omoplata pour se défendre contre une mise au sol, il s'est retrouvé de nouveau sur le dos et Garza a envoyé un dernier volet de frappes pour finir le combat en beauté et prendre la décision unanime.

Médias

Récent
Peu après leur victoire respective à Barueri, Renan Barao et Lyoto Machida ont discuté de leur performance pendant quelques instants.
2014-12-21
L'ancien champion poids coq Renan Barao discute de sa victoire sur Mitch Gagnon à l'événement Fight Night Barueri et demande un combat revanche contre le champion T.J. Dillashaw lors de son entrevue d'après-combat dans l'Octogone.
2014-12-20
Lyoto Machida réagit à son impressionnante victoire sur C.B. Dollaway dans l'Octogone lors de l'événement Fight Night Barueri avec Jon Anik. Il révèle aussi ce qui pourrait maintenant attendre l'ancien champion des poids mi-lourds.
2014-12-20
Événement UFC Fight Night Barueri au Ginasio Jose Correa le 20 décembre 2014 à Barueri, Brésil. (Photos par Josh Hedges/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)
2014-12-20