UFC 155 Musings

Michael DiSanto revient sur l’événement UFC 155 qui a été présenté à Las Vegas et nous fait part des meilleurs moments de la soirée...
<a href='../event/UFC-Silva-vs-Irvin'>UFC </a>155 - Miller vs. LauzonMILLER ET LAUZON ASSURENT LE SHOW

Le style fait le combat. C'est une réalité indéniable et avec le combat qui opposait les deux hommes, la rencontre a été explosive et a surpassé toutes les attentes. Le public, les amateurs les fins connaisseurs et les combattants eux-mêmes n'ont pu qu’apprécier ce face-à-face explosif au cours duquel les deux hommes ont assuré le spectacle. Il arrive parfois que sur papier, le matchmaking soit au top, mais que la réalité dans l'Octogone puisse décevoir. Ce n’était pas le cas pour Jim Miller et Joe Lauzon qui ont tous deux été à la hauteur des attentes avec une agressivité simultanée et une explosivité commune. Les deux combattants sont connus et reconnus pour être confiants lorsqu'ils entrent dans l'Octogone, préparés à donner le meilleur d'eux-mêmes et sont donc totalement imprévisibles et dangereux.

Autre point commun : non seulement ils aiment tous les deux s'affairer à chercher la soumission qui leur permettra de faire plier l'adversaire, mais ils sont également toujours prêts a s'adapter et savent répondre a toutes les attaques, tant debout qu'au sol. Des combattants d'arts martiaux mixtes complets et déterminés : c'est ce qu'ils sont.

Je crois que tout le monde s'attendait a ce que cette rencontre soit de qualité et aboutisse au combat de la soirée tant ils ont tous deux un tempérament de conquérant.

C'est pourquoi ce n'est qu'en second lieu en réalité qu'on attendait le face-à-face annoncé comme explosif entre les deux poids lourds Junior dos Santos et Cain Velasquez. Mais pour tout vous dire, je ne sais pas si on s'attendait vraiment à ce que l'affrontement Miller/Lauzon soit aussi excitant qu'il ne l'a été.

Miller a distribué une série de frappes au premier round, une véritable machine a cogner. Il a littéralement cherché à asphyxier Lauzon durant les cinq premières minutes de la rencontre. À la fin de cet engagement spectaculaire, Lauzon a été laissé en sang pour rejoindre son coin, confus et désorienté. De mémoire, je ne me souviens pas qu'un combattant ait perdu autant de sang en début de combat pour ensuite poursuivre la bataille.

Les deuxième et troisième rounds ont été des exemples de l'esprit de combat. Lauzon a donné le meilleur de lui-même et a tenté de répondre a tous les assauts, malgré le sang qu'il continuait de perdre abondamment au fil des minutes qui s’écoulaient, qui ont d'ailleurs dû paraître très longues pour ce guerrier dans l’âme. Miller était quant a lui complètement exténué et le sang de son adversaire le recouvrait. Bien qu'en bonne posture, il a choisi de ne pas jouer de prudence et de continuer a attaquer en nous offrant une technique impeccable - tout ce que nous pouvons espérer d'un combattant ultime.

C'est le genre de combat où il y a un vainqueur "technique", mais où selon moi, aucun des deux hommes s'étant tenus courageusement debout cette nuit-là n'est perdant. Ils ont su briller par leur qualité, ce qui a permis à la catégorie des poids légers de s'afficher comme étant l'une des plus relevées au terme de cet affrontement qui passera aux annales de l’année 2012.

COSTA SORT DE L'OMBRE

Costa Philippou a pris soin de s'appliquer tranquillement, sans faire de bruit, lors de ses dernières sorties pour finalement afficher un CV quasi parfait dans la catégorie des poids moyens.

Il est désormais vainqueur de ses cinq derniers combats, incluant une victoire impressionnante par arrêt au troisième round contre Tim Boetsch. Il est impossible d'ignorer qu'il est devenu un sérieux et légitime prétendant au combat pour le titre. Il s'agit d'une opportunité qui pourrait lui permettre d'en montrer un peu plus, notamment concernant son jeu au sol dont on n'a eu jusqu'alors que peu d'indices. Par ailleurs, si sa défensive contre les mises au sol peut encore s'améliorer, son travail debout est tout simplement incroyable.

Mark Munoz pourrait d'ailleurs être le genre d'adversaire intéressant pour lui pour un prochain combat. Un test qui permettrait de répondre à la question : "Costa serait-il capable de venir à bout de celui qu'on surnomme "Filipino Wrecking Machine" et de répondre à ses attaques et projections?". Un combat contre celui qui a vaincu Brian Stann et Wanderlei Silva pourrait certes mettre en avant les qualités du vainqueur, qui aura trouvé la juste stratégie et le bon style pour s'imposer. Et on pourrait tirer la même conclusion pour celui qui perdra le prochain combat entre les poids moyens Vitor Belfort et Michael Bisping.

Peu importe ce qui se passe, qui gagne ou perd, les combattants de cette catégorie doivent absolument commencer à considérer Philippou en tenant compte de sa position et de sa progression, car il semblerait bien qu'il soit décidé à rester là et se faire entendre.

OKAMI N'AIDE PAS SA CAUSE AVEC LA VICTOIRE

Je vais faire court et n'en reparlerai plus. Yushin Okami est l'un des meilleurs combattants de la catégorie des moyens au monde. Il faut être impressionnant et déterminé pour stopper Alan Belcher comme il l'a fait. Mais cette victoire ne permettra pas à Okami de se rapprocher de son but ultime. Pourquoi? Tout simplement parce qu'il n'a pas montré de tentatives de soumission, bien que de nombreuses occasions se soient présentées à lui. Pas non plus de travail en "ground and pound", bien qu'Okami se soit trouvé en position de le faire. Et pour terminer, il n'a pas non plus gagné du public, ce qui peut compter dans le matchmaking. Okami a mérité sa victoire samedi soir, mais il a aussi perdu au cours de sa prestation et il devra trouver la solution pour s'imposer en réunissant ce qui lui manque aujourd'hui et en essayant de gagner en popularité.

GARCIA PROUVE QUE LES EFFORTS SONT AUSSI IMPORTANTS QUE LE RÉSULTAT

Leonard Garcia est venu affronter Max Holloway avec une réalité au compteur : il a perdu ses trois derniers combats, ce qui représente quatre de ses cinq derniers affrontements. Il a une fois de plus échappé la victoire de justesse et goûté a la défaite sur une décision partagée en faveur de la jeune recrue Max Holloway.

Très peu de combattants reçoivent une opportunité supplémentaire après avoir subi autant de revers dans l'Octogone. C'est une chance inouïe de pouvoir gagner en expérience et revenir pour montrer le travail accompli dans l'Octogone à l'occasion d’événements aussi importants que celui qui s'est tenu samedi soir.

Garcia, en accord avec le président de l'UFC, Dana White, a un accord : il combattra de nouveau prochainement lors d'un événement de l'UFC. Pourquoi? Et bien c'est un peu comme si on se demandait pourquoi le nez a une place au milieu de la figure. Regarder Garcia combattre nous suffit pour conclure qu'il a sa place dans l'Octogone, tant il est plaisant à regarder. Il ne devrait donc pas se soucier de son avenir, car son contrat devrait se poursuivre malgré les quatre défaites consécutives qu'il affiche au compteur. Cette nouvelle indulgence de l'UFC rend assurément le goût de la défaite moins amer pour les combattants.

Médias

Récent
Joseph Benavidez discute avec SHOOTMedia de son revers aux mains de Demetrious Johnson, de son combat à venir contre Elliot, de son camp d'entraînement et du départ de son ami et entraîneur Duane "Bang" Ludwig de Team Alpha Male.
2014-04-22
Voyez la conférence de presse annonçant la mise en vente des billets de l'événement UFC 174: Johnson vs. Bagautinov.
2014-04-21
Le combattant de la Virginie, Matt Van Buren, affrontait Daniel Vizcaya afin de tenter de se tailler une place dans la maison The Ultimate Fighter 19.
2014-04-16
L'invaincu combattant originaire de l'Illinois, Corey Anderson, affrontait Kelly Anundson du Nevada lors de ce combat de la ronde éliminatoire de la série The Ultimate Fighter 19.
2014-04-16