St-Pierre Domine Diaz - UFC 158 Combat Principal

Voici un compte rendu du combat principal de l'UFC 158...

Montréal, Québec, le 16 mars 2013 – C’était le combat que les fans, les combattants et l'UFC attendaient depuis des années. Le mauvais garçon, l'ancien champion du StrikeForce Nick Diaz a eu son opportunité d'affronter le champion de l'UFC Georges St.Pierre, mais il n'a pas su la saisir. À part quelques enchaînements en boxe dont un qui a sonné le champion au troisième round, le Canadien a contrôlé le combat pendant cinq rounds pour garder sa ceinture grâce à une décision unanime.

« Je ne voulais pas rester dans la distance de boxe anglaise, car il est le meilleur boxeur du MMA, » a révélé le champion après sa victoire. « Je voulais me servir de mon karaté pour réduire la distance et puis sortir. »

Et c'est exactement ce que le champion a fait lors des échanges en boxe avec le résident de Stockton. GSP a montré encore une fois un jeu de pied et un jab rapide comme l'éclair qui a empêché le challenger de monter une attaque efficace pendant une bonne partie du combat.

Diaz a eu des moments de réussite debout, surtout à la du fin du troisième round lorsqu’il a sonné le champion avec un enchaînement en boxe anglaise. Soucieux de se retrouver sur le dos encore une fois, le challenger n’a pas appuyé son avantage et le champion a su récupérer. Mais pour la plupart, c'est la lutte du champion et son contrôle au corps à corps qui a décidé le résultat de ce combat.

Lors des deux premiers rounds, « Rush » semblait capable de mettre son adversaire au sol à volonté, et une fois au tapis, Diaz n’a pas pu monter la moindre attaque. Le challenger a tourné le dos pour tenter de se remettre debout ou pour essayer de renverser le champion et finir en position dominante. Mais le Canadien avait un temps d’avance à chaque fois. Diaz a bloqué quelques emmenés au sol plus tard dans le combat, mais St. Pierre a trouvé la solution.

« Je ne sais pas comment il a su ce que j’allais faire, » a avoué Diaz dans la cage. « C’était bizarre, il semblait savoir ce que je voulais faire à chaque fois. »

Encore une fois une stratégie supérieure et la capacité d’imposer un plan a permis au champion de dominer un adversaire et de sortir avec une décision unanime 50-45 sur les cartes des trois juges.

Médias

Récent
No. 4 welterweight Tyron Woodley discusses his win over Dong Hyun Kim and how much his performance against Rory MacDonald factored into his preparation for Macao.
2014-08-24
UFC president Dana White answers questions from the media after Fight Night Macao.
2014-08-23
UFC president Dana White and big winner from Fight Night Macao, Tyron Woodley and Michael Bisping, meet with the media following their bonus-winning performances.
2014-08-24
Watch the UFC Fight Night Macao: Bisping vs. Le Post-fight Press Conference.
2014-08-08