UFC 165 - Aperçu de la carte principale

Visitez UFC.com/Fantasy afin de faire vos prédictions...
UFC 165: Jones vs. GustafssonAu cours des quatre derniers mois de 2013, six des neufs titres de l'UFC seront mis en et ça commencera à l'UFC 165 où les titres des poids mi-lourds et des poids coq de l'UFC seront disputés.

Lors du combat principal, Jon "Bones" Jones tentera de défendre son titre des 205 livres pour une sixième fois, ce qui lui permettrait potentiellement de battre le record du plus grand nombre de défenses de titres dans sa division, un record autrefois détenu par l'ancien champion Tito Ortiz. Jones a longtemps parlé de son désir de détenir le titre pendant toute sa carrière et lors de l'UFC 165, il aura la chance de solidifier sa position de meilleur combattant des poids mi-lourds de l'histoire de l'UFC.

Celui qui tentera de mettre un frein à Jon Jones sera le combattant Suédois Alexander Gustafsson, qui tentera de remporter son premier titre à l'UFC tout en ajoutant une septième victoire consécutive dans l'Octogone à sa fiche.

L'autre titre en jeu lors de l'UFC 165 sera la ceinture des 135 livres. L'actuel champion intérimaire Renan Barao tentera de défendre son titre pour la seconde fois face au tout premier champion poids coq de l'histoire de la WEC, Eddie Wineland.

La carte principale est remplie de combattants notables. Lors de l'aperçu d'aujourd'hui, nous allons analyser ces combats dont les deux combats de championnat et tenter de déterminer qui seront les plus à même de sortir victorieux de l'Octogone samedi soir à Toronto.

1) Jon Jones est probablement l'adversaire le plus impitoyable que pourrait avoir tout combattant à l'UFC. Le champion en titre des poids mi-lourds représente un véritable cauchemar pour tout adversaire qu'il a à affronter. Il est beaucoup plus grand que la plupart des aspirants potentiels à la couronne des 205 livres, possède une portée qui semble insurmontable et s'améliore – tant en pied-poing qu'en lutte – à un rythme nettement supérieur à celui des autres combattants de ce sport. Jones excelle aussi à finir ses adversaire, en témoigne la façon dont il a fini neuf de ses adversaires à l'UFC, ce qui le place à égalité avec le légendaire combattant intronisé au Temple de la renommée, Chuck Liddell, pour le record du plus grand nombre d'adversaires finis dans la division des poids mi-lourds. Jones réussit 61.9% de ses mises au sol et est aussi le combattant possédant le plus grand nombre de victoires par soumission chez les poids mi-lourds.

Ceci étant dit, composer avec Alexander Gustafsson ne sera pas un jeu d'enfant. On pourrait par ailleurs qualifier son style d'anti-Jon Jones. C'est un pur cogneur; celui possédant la quatrième meilleure statistique chez les poids mi-lourds et il esquive 84.2% des mises au sol de ses adversaires. Il possède d'ailleurs une physionomie, une taille et une portée qui lui permettra de rivaliser avec Jones. Aussi bonne la défensive de Gustafsson soit-elle contre les mises au sol, ce dernier n'a cependant jamais eu à affronter de lutteurs aussi multidimensionnels que Jones.

Les mises au sol de Jones sont parmi les plus dynamiques. Il n'est pas strictement qu'un lutteur qui va plonger dans les jambes de son adversaire. Il arrivera d'angles inorthodoxes, le touchera avec de folles frappes et il possède les meilleures projections actuellement dans ce sport. Cela revient à dire que si Jones veut que le combat se déroule au sol, il peut l'y emmener. Les bookmakers s'entendent puisque Jones est massivement favori à -700 tandis que les gains potentiels en misant sur Gustafsson sont de l'ordre de +500. Jones semble invincible en ce moment et malgré le fait que Gustafsson soit possiblement plus talentueux que le reste des combattants de sa division, il est difficile de prendre contre le champion qui semble être sur une véritable lancée en ce moment.

Il pourrait y avoir quelques surprises en cours de route qui nous amène au second voire même au troisième round, mais attendez-vous à ce que Jones réussisse éventuellement à emmener son rival au tapis pour ensuite le malmener avec ses frappes avant de le finir par soumission.

2) Tout comme Jones, le champion poids coq de l'UFC, Renan Barao, est grand favori pour son combat contre Eddie Wineland. Barao est coté à -600 tandis que Wineland est négligé à +425. Barao a pour ainsi dire, un parcours à peu près sans faille jusqu'à présent à l'UFC et au-delà de cela, le combattant brésilien ne s'est pas incliné au cours de ses 33 derniers combats en carrière. Barao est passé maître dans l'art de mixer ses attaques et touche la cible de 3.94 frappes significatives par minute, en plus de posséder un excellent jeu au sol, ayant fini quatre de ses adversaires par soumission à l'UFC et à la WEC. Barao a cependant tendance à livrer des combats plus longs. Bien qu'il faille rappeler que c'est ce qu'il a fait face à ses plus rudes adversaires, cela signifie en contrepartie qu’il a un excellent cardio. Il n'en demeure pas moins que le fait qu'il puisse envisager de ménager ses énergies puisse jouer en faveur de Wineland en début d'affrontement.

Wineland aime mettre ses adversaires KO. Il a plus de "knockdowns" et de KO que tout autre combattant dans l'histoire de la division des poids coq à l'UFC et à la WEC en plus de posséder la cinquième meilleure moyenne de frappes de la division. Wineland devra prendre avantage de sa puissance rapidement et ne pas laisser Barao entrer en zone de confort, ou les cinq rounds pourraient s'avérer très longs pour lui. Wineland pourrait s'avérer un choix payant pour les parieurs. Même si les pronostics sont contre lui, il possède certes la puissance qui pourrait lui permettre d'éteindre les lumières de Barao, et ce tout particulièrement lors des deux premiers rounds.

Il demeure toutefois sage de miser sur Barao. Il est en effet fortement envisageable qu'il résiste aux attaques de Wineland et demeure prudent en allant au sol. Barao réussit 55.6% de ses mises au sol et sa meilleure tactique serait de tempérer les ardeurs de Wineland en début de combat pour ensuite l'emmener en eaux troubles au 4ème et 5ème round.

3) Un combat entre deux poids moyens qui tenteront de demeurer sur la route de la victoire sera présenté lors de l'UFC 165 alors que Costa Philippou affrontera Francis Carmont. Il s'agira assurément d'un choc des styles, Philippou étant un combattant qui aime rester debout afin de boxer avec ses adversaires tandis que Carmont encaisse moins de coups que quiconque dans cette division et chercher constamment un moyen d'obtenir une mise au sol ou de soumettre ses adversaires.

Philippou est possiblement un des meilleurs boxeurs à l'UFC et ses 90.3% de ses frappes touchent la tête de ses adversaires. Il tente par ailleurs de toujours garder ces derniers à distance de portée d'un bras et cela lui réussit plutôt bien puisqu'il les touche dans 70% des cas. Les deux combattants excellent à éviter les mises au sol; à vrai dire Philippou et Carmont sont respectivement classés No. 1 et No. 2 dans la division des poids moyens pour leur défensive contre les amenées au sol. Il est donc plus que probable que les deux hommes demeurent debout, ce qui est favorable à Philippou. C'est d'ailleurs pourquoi il est favori à -190 tandis que Carmont est négligé à +155. Ces deux combattants ayant l'habitude de combattre en moyenne 10 minutes par combat, il y a de fortes chances que si Philippou l'emporte, ce soit par décision.

4) Un des meilleurs espoirs de la division des poids légers sera de retour en action à l'UFC 165 alors que Khabib Nurmagomedov fera face à Pat Healy. Nurmagomedov est favori à -225, tandis que les gains potentiels de ceux qui auront misé sur le négligé, Healy, seront de +185. Mais il s'agit d'un négligé qui pourrait s'avérer être un excellent pari. Aussi bon Nurmagomedov soit-il, Healy n'en demeure pas moins un des plus redoutables adversaires dans cette division. Healy a aussi l'habitude de livrer la marchandise. C'est un gros poids léger qui a passé la majeure partie de sa carrière chez les poids mi-moyens. Il s'agit aussi d'un lutteur qui utilise ses mises au sol afin de gruger les énergies de ses adversaires. En plus, il est pratiquement impossible à finir. C'est d'ailleurs ce que le vétéran Jim Miller s'est fait servir comme médecine lorsqu'il a affronté Healy en mars dernier. Il l'avait pratiquement maîtrisé au premier round, mais l'ancien combattant Strikeforce était par la suite revenu en force pour terminer le combat au cours des dernières minutes.

Nurmagomedov est pour sa part un combattant de sambo possédant les meilleures projections qu'il est possible de voir en AMM. Healy doit en être conscient et sa lutte est aussi un de ses outils non négligeables pour contrecarrer les plans de ses adversaires. Healy se fera possiblement emmener au sol parce qu'il se montre parfois un peu lent en début de combat. Si vous cherchez cependant à miser sur un combattant négligé, Healy est votre homme. Il va peut-être saigner et s'en sortir passable amoché, mais il y a de bonnes chances qu'il trouve le moyen de l'emporter.

Médias

Récent
After the shocking turn of events in episode six of The Ultimate Fighter Brazil 3, Paula Sack sits down with the coaches from Team Wanderlei. New episodes post every Sunday night, exclusively on UFC Fight Pass.
2014-04-19
FOX UFC Saturday event at the Amway Center on April 19, 2014 in Orlando, Florida.
2014-04-19
Check in with jiu jitsu specialist and heavyweight contender Fabricio Werdum as he trains for his bout with Travis Browne at UFC on FOX 11.
2014-04-19
Voyez la pesée officielle de l'UFC Fight Night : Werdum vs Browne.
2014-04-14