Mad Dog vainqueur, soumet The Menace - Résultats des combats préliminaires de l'UFC on FUEL TV 9

Ci-bas le compte-rendu des combats préliminaires de l'événement UFC on FUEL TV 9...
La rivalité entre les poids légers Reza Madadi et Michael Johnson avait atteint son apogée au cours des derniers jours à l'approche de leur combat préliminaire de l'UFC on FUEL TV 9 au Ericsson Globe Arena de Stockholm, mais c'est finalement le Suédois Madadi qui a survécu samedi après avoir frôlé le KO pour finalement rebondir et soumettre Johnson au troisième round.

L'animosité entre les deux hommes que nous avons pu observer lors de la pesée n'a pas faibli lorsqu'ils sont entrés dans l'Octogone. À vrai dire, l'arbitre Marko Gyllenland a même eu de la difficulté à contenir les combattants et les garder dans leur coin respectif jusqu'au son de la cloche. Une fois le combat commencé, le rythme a été beaucoup plus mesuré que ce à quoi on pouvait s'attendre, bien que chaque combattant ait toutefois lancé sa part de coups. Avec deux minutes à faire, Madadi a obtenu sa première mise au sol du combat et le Suédois est rapidement passé aux frappes au sol avant de tenter une clé de jambe. Johnson a pu s'échapper et renverser son rival, mais c'est néanmoins Madadi qui a été le plus efficace avant que Johnson ne réussisse à s'imposer depuis la position dominante. Avec 30 secondes à faire, Johnson et Madadi se sont relevés et Johnson a pratiquement mis son rival KO avec un coup de pied à la tête. Madadi a cependant rapidement retrouvé ses esprits et le son de la cloche s'est fait entendre.

"Il m'a eu, pas à 100%, mais à 99%!", a blagué Madadi, faisant référence au fait qu'il avait été sévèrement ébranlé.

Au second round, Madadi a renversé la vapeur et a obtenu la mise au sol pour ensuite prendre le dos de Johnson et passer en position de côté, d'où il a déchargé des coups de coude avant que "The Menace" se relève. Après deux minutes, il a de nouveau mis son adversaire au sol et lui a balancé des coups de coude jusqu'à la fin du round.

Madadi a amené Johnson au sol dès le début du troisième engagement et a passé un Anaconda à son adversaire, le forçant à taper à la marque de 1:33. Madadi s'est précipité dans la foule afin de célébrer la plus importante victoire de sa carrière.

Avec cette victoire, Madadi voir sa fiche passer à 13-3. Johnson voit quant à lui, un revers s'ajouter à la sienne, qui indique désormais 13-8.

TOR TROENG vs ADAM CELLA

Le combattant local Tor Troeng a donné au public suédois de bonnes raisons de célébrer lors de son affrontement chez les poids moyens contre l'ancien participant de TUF 17, Adam Cella. Il a en effet soumis son adversaire au premier round, écourtant ainsi sa soirée de travail.

Le vétéran Troeng a su montrer l'étendue de son expérience en utilisant ses frappes afin de se créer une ouverture pour la mise au sol, et ce dès la première minute. Troeng est par la suite passé en position de côté, puis a pris le dos de Cella à mi-chemin du round pour finalement lui passer l'étranglement arrière et le faire taper à 3:11 du premier round.

Troeng voit sa fiche passer à 16-4-1; quant à Cella, il écope d'un premier revers en carrière et sa fiche indique désormais 4-1.

ADLAN AMAGOV vs CHRIS SPANG

Lors d'une bataille opposant deux vétérans Strikeforce, Adlan Amagov était en frande forme pour sa première sortie chez les poids mi-moyens et a remporté la décision unanime au terme de trois rounds disputés au cogneur suédois, Chris Spang.

Les trois juges ont rendu des cartes de pointage identiques de 30-27 en faveur d'Amagov.

Amagov (12-2-1) s'est imposé comme agresseur dès le début, envoyant rapidement Spang au sol d'un coup de pied au corps au cours de la seconde minute. Spang a tenté de contre-attaquer en réponse, mais les attaques variées d'Amagov l'ont empêché de trouver son rythme. Le knockdown suivi d'une mise au sol en fin de round ont donc conclu les choses en faveur du combattant de Tchétchénie.

Spang (5-2) s'est finalement porté à l'attaque au second round, mais Amagov a fait taire la foule avec une mise au sol alors qu'il repoussait le Suédois contre le grillage. Amagov a pris le contrôle au tapis jusqu'à ce que l'arbitre, Leon Roberts, leur demande de se relever avec 90 secondes à faire. Il a terminé avec des coups de pied et de coude jusqu'au son de la cloche.

Après que ses hommes de coin lui aient dit pendant la pause qu'il devait absolument réussir à s'imposer au cours de ce round final, Spang a traqué Amagov dès le début, mais malgré son offensive, c'est néanmoins Amagov qui a eu le meilleur des échanges, mixant les choses avec brio tout en circulant autour de la cage. Avec moins de deux minutes à faire, Amagov a obtenu une mise au sol, a contrôlé son rival en corps à corps contre la cage debout, l'a projeté avec une souplesse, puis a fait démonstration de sa polyvalence lors de ses débuts à 170 livres.

CONOR McGREGOR vs MARCUS BRIMAGE

Le nouveau poids plume irlandais qu'on attendait de voir combattre avec impatience, Conor McGregor, s'est montré à la hauteur de sa réputation en infligeant un premier revers à l'UFC en quatre sorties à Marcus Brimage par KO au premier round.

Possiblement alimenté par leurs incartades verbales d'avant-combat. Brimage s'est immédiatement précipité sur McGregor afin de tenter de le finir rapidement avec ses poings. Or, McGregor est demeuré tempéré sous la pression, touchant son adversaire au passage avec un uppercut, puis une droite. Un peu plus tard, McGregor a lancé un nouvel uppercut et a ébranlé Brimage qui s'est écroulé au sol. Il s'est par la suite jeté sur son rival pour décharger sa fureur jusqu'à l'intervention de l'officiel, Robert Sundel, qui a mis un terme au combat à la marque de 1:07 du premier round.

Avec cette victoire, McGregor voit sa fiche passer à 13-2; celle de Brimage indique désormais 6-2.

Voyez l'entrevue d'après-combat de McGregor

RYAN LAFLARE vs BENNY ALLOWAY

Laflare a habilement disposé de Benny Halloway lors de ses débuts à l'UFC. Il a notamment mis de la pression sur son rival tout au cours des trois rounds, réussissant à imposer sa stratégie et dicter le rythme du combat. C'est notamment avec ses mises au sol et son contrôle efficace qu'il a su dominer "Benny Blanco", qui est pour sa part demeuré actif, même lorsque rabroué sur son dos. Il n'en a pas moins passé la majeure partie des trois rounds en mode défensif.  Laflare a ainsi facilement pu convaincre les juges qui ont rendu des cartes de pointage identique de 30-27 en sa faveur, lui permettant ainsi de remporter le combat par décision unanime (30-27).

MICHAEL KUIPER vs TOM LAWLOR

Lawlor a rapidement tenté d'obtenir la mise au sol avec un "single leg", mais s'est retrouvé à repousser Kuiper contre la clôture. Kuiper a su utiliser sa force et son contrôle de hanche afin de résister aux tentatives de mise au sol de Lawlor le long du grillage, puis il a projeté Lawlor à deux reprises au sol, ce dernier se relevant à chaque fois. À la troisième mise au sol, Kuiper a rapidement tenté de passer la garde et Lawlor s'est retourné, permettant ainsi à Kuiper de prendre son dos. Lawlor s'est échappé, puis a repoussé Kuiper contre la cage. En fin d'engagement, ils se sont séparés et en tentant une mise au sol, Lawlor a glissé au tapis, ce qui a permis à Kuiper de lancer quelques brutaux coups de marteau à son endroit.

Visiblement trop confiant après son exploit du premier round, Kuiper s'est montré impatient à trouver une ouverture pour la mise au sol et a fait l'erreur de laisser son cou à découvert.  Ce faisant, il s'est fait coincer dans une guillotine. Après avoir tenté en vain de résister, Kuiper n'a eu d'autre choix que de taper à 1:05 du 2ème round.

PAPY ABEDI vs BESAM YOUSEF

Au terme de son affrontement chez les 170 livres l'opposant au Suédois Besam Yousef, Papy Abedi a obtenu la victoire par décision partagée après que les juges aient remis des cartes de pointage de 28-29, 29-28 et 29-28 en sa faveur.

Au cours des trois rounds, les compétences en judo d'Abedi ont nettement fait la différence. Malgré la fatigue qui s'est fait sentir en cours de route, Abedi a su demeurer en contrôle de par sa nature disciplinée et son côté méticuleux, même dans les moments où Yousef se montrait dominant, particulièrement en corps à corps et avec ses frappes au clinch.

Le contrôle d'Abedi au tapis ainsi que ses forts nombreuses mises au sol l'ont certes légèrement favorisé aux yeux des juges au terme d'un combat passablement serré au cours duquel chaque combattant a eu ses hauts, et ses bas.

Médias

Récent
Les médias ont pu s'entretenir avec les têtes d'affiche de l'UFC 172, Jon Jones et Glover Teixeira, et les stars du combat co-principal, Anthony Johnson et Phil Davis lors de la journée des médias. Revoyez-les à la pesée demain à 16:00 HE sur UFC.com.
2014-04-24
Combat complet de la série The Ultimate Fighter 19 entre Cathal Pendred et Hector Urbina.
2014-04-24
Le poids léger Yancy Medeiros vous offre un aperçu de son camp d'entraînement alors qu'il se prépare en vue de son combat de l'UFC 172 contre le vétéran Jim Miller.
2014-04-24
UFC 172 media day at Camden Yards on April 24, 2014 in Baltimore, Maryland. (Photo by Josh Hedges/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)
2014-04-24