Johnson et Pierce obtiennent un KO - Résultats des combats préliminaires de l'UFC on FX 5

Ci-bas le compte-rendu des combats préliminaires de l'UFC on FX 5...
MINNEAPOLIS, 5 octobre – Une fois de temps à autre, il arrive que vous voyiez un KO et que sceptique, vous vous disiez “euh?”. Vous savez, un de ces coups non pas puissants, mais qui touche « droit sur le bouton » et qui gèle littéralement l’adversaire avant de l’envoyer au tapis. C’est exactement avec ce genre de coup de poing que le poids légers, Michael Johnson a touché Danny Castillo au second round de leur combat préliminaire de l’UFC on FX du Target Center vendredi. C’est en contrecarrant un coup de pied aux jambes par une gauche à la mâchoire de Castillo que Johnson a envoyé ce dernier au sol et l’a laissé incapable de se défendre des trois bombes qui ont suivi.

Afin d’ajouter à l’exploit : Johnson avait aussi préalablement été envoyé au tapis par une droite télégraphiée de Castillo au premier round pour ensuite survivre à un pluie torrentielle de frappes, puis un étranglement.

“Il m’a touché solidement et je lui lève mon chapeau”, a commenté Johnson, qui a remporté sa troisième victoire consécutive. “(Mais) il a dépensé toute son énergie au premier round à tenter de me finir. Mes mains ont eu raison de lui et voilà.

“Quiconque veut essayer, venez. Joe (Silva) et Dana (White), je suis ici et suis maintenant prêt à affronter les meilleurs. Alors continuons.”

Castillo avait remporté six de ses sept derniers affrontements avant de livrer ce combat.

AARON SIMPSON vs MIKE PIERCE

Pendant cinq minutes, nous avons eu droit au Aaron Simpson le plus agressif que les amateurs n’avaient jamais vu. Pour cinq minutes, peut-être le Aaron Simpson le plus impressionnant à avoir mis le pied dans l’Octogone.

Et puis soudainement… Simpson qui se faisait réveiller par l’arbitre.

Après avoir lancé une droite bien sonore à 29 secondes du second round, Mike Pierce sautait de joie.

Il s’agit d’un revirement de situation dramatique, considérant que Simpson (11-4) a martelé Pierce (15-5) pendant la majeure partie du premier engagement. Simpson, dont les combats se rendent généralement à la décision, a inhabituellement joué le tout pour le tout cette fois-ci et ce faisant, a fait bonne impression.

“Il m’a bien ébranlé au premier round, mais je n’abandonne pas aussi facilement”, a déclaré Pierce. “Cela faisait un bon moment déjà que je n’avais pas fini un adversaire et j’aime plus que tout obtenir le KO.”

Entrevue d’après-combat de Mike Pierce

CARLO PRATER vs MARCUS LEVESSEUR

Certains combats peuvent être d’un tel ennui, que la perspective de vous ennuyer à ne rien faire plutôt que de l’écouter peut vous paraître séduisante. Lors de certains combats, vous pourriez vendre votre âme au diable afin que le son de cloche de final vienne vous délivrer de votre pénitence.

C’était l’un d’entre eux.

Loin de moi l’idée de vous ennuyer – amateurs, lecteurs – avec un compte-rendu si long et détaillé que vous en tomberiez endormis. Disons simplement que par ses mises au sol et ses coups (dont la plupart n’ont pas atteint leur cible), Marcus LeVesseur (155-0 en Division III en lutte) a pu remporter une victoire par décision partagée sur le vétéran Carlos Prater. Il faut toutefois donner un peu de crédit à Prater, qui a tenté quelques guillotines et un étranglement triangulaire en cours de route, mais autre que de voir LeVesseur résister aux étranglements et libérer momentanément sa tête, il n’y avait rien là à faire grimper notre taux d’adrénaline et à se mettre sous la dent.

LeVesseur (22-6) a ainsi remporté un premier combat à l’UFC par le pointage de 29-28, 29-28 et 28-29.

La fiche de Prater indique maintenant 30-12-1.

JACOB VOLKMANN vs SHANE ROLLER

Jacob Volkmann a gagné son combat vendredi soir et tout lui a semblé facile. C’est vêtu d’un t-shirt orange “Volkmann for President” que le chiropraticien/combattant s’est adressé à la foule et a imploré ses fidèles admirateurs de passer à l’action lors des élections.

“Premièrement… tous ceux d’entre vous qui ne veulent pas voter pour Obama, et qui ne veulent pas voter pour Romney, écrivez mon nom puisque c’est ce que je ferai”, a déclaré l’athlète de 32 ans.

Le combat Volkmann-Roller était intrigant, du moins sur papier. Les deux hommes sont d’ancien lutteur en division 1 et ils sont tous deux dangereux en soumission. Il y avait une seule différence substantielle entre eux : Roller (11-7) est extrêmement puissant, mais Volkmann (15-3) n’a jamais remporté aucun de ses affrontements par KO. Mais ses mains frêles ont été sans importance à partir du moment où le diplômé de l’University of Minnesota a obtenu la mise au sol, a pris le dos de Roller et l’a soumis avec un étranglement arrière à la marque de 2:38 du premier engagement.

Bien qu’en pieds-poings, le style de Volkmann puisse paraître inorthodoxe, son haut niveau en soumission et son jeu au sol l’ont indéniablement aidé à remporter six de ses sept derniers affrontements à l’UFC et le rendent conséquemment menaçant pour quiconque dans la division des 155 livres.

Entrevue d’après-combat de "Christmas"

DIEGO NUNES vs BART PALASZEWSKI

Aussi talentueux Diego Nunes soit-il, tout particulièrement en pieds-poings, une statistique importante nous vient toutefois en tête : au moment où il s’est présenté afin de livrer son affrontement vendredi, le Brésilien n’avait encore jamais fini aucun de ses adversaires dans l’Octogone. Aucun. En HUIT essais.

Contre Bart Palaszewski toutefois, Nunes a combattu tel un homme qui cherchait à se défaire de sa réputation de combattant mesuré et méthodique qui remporte la plupart de ses combats à la décision.

L’athlète de 29 ans a été grassement récompensé pour son style ultra agressif, lui qui se portait à l’attaque fréquemment et qui a envoyé Palaszewski au tapis à chacun des trois rounds pour ensuite démolir son rival polonais d’origine avec un « ground and pound » dévastateur. Un moins bon encaisseur aurait certes capitulé beaucoup plus rapidement, mais Palaszewski lui a encaissé les droites répétées de son rival – et a même ébranlé Nunes avec un coup de pied élevé et des coups de poing au troisième round. En plus de 50 combats professionnels, seulement un combattant (Anthony Njokuani) a réussi l’exploit de mettre le menton d’acier - Palaszewski - KO. Nunes ne peut se targuer d’avoir réussi le même exploit, ayant finalement remporté le combat par décision unanime par la marque de 30-27, 30-27 et un curieux 29-28.
 
Nunes, avait récemment écopé d’un revers par décision face à Dennis Siver, a vu sa fiche passer à 18-3, dont 6-3 à l’UFC.

PHIL HARRIS vs DARREN UYENOYAMA

Il y a 11 mois, Darren Uyenoyama a dominé une légende. Vendredi, le combattant originaire de San Francisco a déclassé un Britannique qui faisait ses débuts à l’UFC.

La ceinture noire sous Ralph Gracie possède maintenant une fiche de 2-0 à l’UFC après une impressionnante démonstration de polyvalence au terme de laquelle il a soumis Phil Harris à 3:38 du deuxième round par étranglement arrière.

Le premier round a été relativement serré, Harris a obtenu deux mises au sol, mais n’a rien pu soutirer de bon de son avantage. Plutôt, c’est Uyenoyma (8-3) qui a posé une menace avec un étranglement triangulaire avant de se relever et d’échanger debout – où il est apparu totalement à l’aise afin d’échanger avec son rival. Uyenoyama a contrôlé les échanges en pieds-poings avec une pluie de coups, jabs, coups de pied et son contrôle en corps à corps. Si Harris (21-10) avait rapidement brisé la glace, Uyenoyama a semblé faire tout le contraire, débutant d’abord lentement pour ensuite graduellement intensifier le rythme de ses attaques minute après minute jusqu’à ce qu’il réussisse à amener Harris au sol pour ensuite le malmener en GnP, forçant le Britannique à donner son dos lors d’un moment qui s’est avéré être pour lui, le début de la fin.

Entrevue d’après-combat de Darren Uyenoyama
 
Note de l’éditeur – Le combat préliminaire chez les poids légers qui devait opposer Jeremy Stephens et Yves Edwards a dû être annulé tard vendredi soir. Stephens a été arête tôt vendredi matin au Minnesota puisqu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrestation datant de 2011 pour voies de fait en Iowa. Malgré les efforts déployés afin d’obtenir une libération sous caution pour Stephens, ce fut impossible et l’affrontement a conséquemment dû être annulé. Vidéo : Dana White explique la situation de Stephens

Médias

Récent
Pour la toute première fois, Ultimate 100 Knockouts, une émission spéciale originalement présentée à la télévision à la carte, est maintenant disponible sur UFC FIGHT PASS. Voyez plus de trois heures des meilleurs KO de l'histoire de l'UFC.
2014-11-26
Le poids plume Conor McGregor surprend la Dublinoise Aisling Daly au gym The Ultimate Fighteravant son combat contre Jessica Penne.
2014-11-26
Photos tirées du combat de quarts de finale entre Jessica Penne et Aisling Daly.
2014-11-26
Relive all the action from the quarterfinal bout between Jessica Penne and Aisling Daly.
2014-11-26