TUF Live Finale : Résultats et compte-rendu des combats préliminaires

Ci-bas les résultats et le compte-rendu des combats préliminaires de l'événement Ultimate Fighter Live Finale qui s'est tenu le 1er juin au The Pearl at the Palms de Las Vegas.
LAS VEGAS (NEVADA) - Après une saison serrée à The Ultimate Fighter Live, c’est avec quatre affrontements à saveur Team Faber vs Team Cruz que la tendance s’est maintenue, alors que les entraîneurs se sont retrouvés nez à nez par la marque de 2-2 lors des quatre combats préliminaires télévisés.

Daron Cruickshank vs Chris Tickle
Daron “Detroit Superstar” Cruickshank a fait face à Chris “Bad Boy” Tickle. Même si Cruickshank a dû composer avec les tactiques de contrôle de Tickle, il a été fidèle à son sobriquet notamment grâce à son pieds-poings, ce qui lui a ultimement permis de mettre la main sur la victoire.

Tout au cours des trois rounds qu’a duré l’affrontement, les athlètes ont alterné entre des attaques explosives et brillants jeux au sol. Tickle s’est porté à l’attaque avec des frappes lors du son de cloche initial, et alors que Cruickshank a obtenu la mise au sol, Tickle lui a passé la guillotine au cours de sa chute. Cruickshank s’est échappé puis s’est relevé afin d’exploser, mais Tickle l’a projeté au tapis. Cruickshank a tenté de travailler depuis la garde de Tickles et a touché la cible avec quelques coups de coude. Tickle a balancé un coup de pied illégal, ce qui lui a valu un point de déduction. De retour debout après le bris, Cruickshank a envoyé plusieurs coups de pied au corps de Tickle, qui a répondu avec d’impétueuses frappes. En fin de rond, les pugilistes se sont de nouveau retrouvés au sol dans la garde de Tickle.

Cruickshank a ouvert la marque au second round avec un coup de pied arrière retourné. Tickle lui a répondu en fonçant sur lui pour ensuite lui agripper la tête au cours de leur chute au sol. Cruickshank est sorti de la prise, mais est demeuré pris dans la garde de son rival. L’arbitre Steve Mazzagatti a cependant demandé aux deux chez-soi de se relever. De retour debout, Cruickshank a lancé un puissant coup de pied à l’endroit de Tickle, qui a hurlé pour ensuite le mettre au défi de poursuivre. Alors que Cruickshank mordait à l’hameçon, Tickle l’a envoyé au tapis d’un direct gauche. Depuis la position dominante, Tickle a tenté de poursuivre ses attaques, mais s’est vu tempéré par Cruickshank qui le contrôlait dans sa garde.

Même scenario au troisième round. Les deux ont échangé des coups de pied au corps et coups de poing jusqu’à ce que l’action soit transportée au tapis. Puis, ils se sont renversés à tour de rôle à quelques reprises. Tickle a conservé sa garde bien fermée sauf au cours d’un bref passage en position de côté. Cruickshank a causé plus de dommages avec ses coudes, a passé un moment en position montée et a terminé le combat en position dominante.

Les trois juges ont rendu des cartes de pointage de 29-27 en faveur de Cruickshank, qui voit ainsi sa fiche passer à 11-2. En cette fin de saison de TUF, Tickle s’en sort avec une fiche de 7-5 et un jeu au sol grandement amélioré. Voir l'entrevue d'après-combat de Daron Cruickshank

Myles Jury vs Chris Saunders
L’invaincu et prometteur membre de Team Cruz a vu sa fiche passer à 10-0 après avoir fait taper le kickboxeur Chris Saunders à 4:03 du premier round.

Jury a contrôlé les premières minutes avec d’innombrables coups pieds qui ont gardé Saunders à distance. Saunders a eu du mal à prendre ses aises face à Jury qui avait, il faut l’ajour, un avantage de taille et de portée considérable. Il a toutefois pu toucher son rival avec quelques coups de pied aux jambes et a accidentellement mis le doigt dans l’oeil de son adversaire, ce qui a nécessité un moment d’arrêt.

Jury a cependant renversé la vapeur lors de la reprise des hostilités, balançant une solide combinaison et faisant battre Saunders en retraite dans un coin de l’Octogone. Jury a poursuivi ses attaques avec un coup de genou à l’envolée, que Saunders a tenté d’agripper au passage, mais Jury a profité de sa position pour prendre son adversaire en guillotine alors que les deux chutaient au tapis. Il a tenu fermement la prise pendant que Saunder tentait de se dégager au sol, croyant probablement que se relever dans les circonstances ne ferait qu’empirer son sort. Alors que les chez-soi de coin de Jury lui criaient des conseils afin qu’il améliore sa soumission, Saunders a tapé.

Jury – qui s’entraîne auprès de l’entraîneur de TUF Live, Dominick Cruz, à San Diego – a réussi à arrêter chacun de ses dix adversaires avant le temps limite; la fiche de Saunders passe pour sa part à la marque de 9-3.   Voir l'entrevue d'après-combat de Myles Jury

Cristiano Marcello vs Sam Sicilia
Team Cruz a de nouveau fait des siennes lors du second combat préliminaire télévisé puisque Sam Sicilia a passé le KO technique au second round à l’ancien entraîneur de jiu-jitsu de Chute Boxe, Cristiano Marcello.

On a pu sentir la tension au premier round alors que Sicilia a littéralement chassé son rival avec ses crochets et ses uppercuts, cherchant à mettre Marcello KO d’un seul coup de poing. Marcello a su éviter les frappes avec ses mouvements de tête et donner des coups de pied pour maintenir son adversaire à distance. Il a de plus tenté à au moins trois reprises d’amener le combat au sol, or chaque fois Sicilia a esquivé et l’a ainsi forcé à demeurer debout pour échanger. Les frappes de Sicilia, semblant être tout droit sorties de la bouche d’un canon, ont fait réagir la foule à plusieurs occasions, bien que sa précision se soit effritée tout au cours de l’engagement.

Marcello est apparu plus confortable au chapitre pieds-poings au second round et à au moins deux reprises, il a semblé ébranler Sicilia, le faisant reculer contre la cage. Sicilia a toutefois été en mesure d’éviter les dommages et les échanges ont repris au centre de l’Octogone, sous les encouragements de la foule. À mi-chemin du round, un rapide direct suivi d’un crochet gauche a ébranlé Marcello. Sicilia a s’est précipité, a envoyé Marcello au tapis avec un coup de genou, et a déchargé une bonne douzaine de coups de marteau avant que l’arbitre n’intervienne afin de faire cesser le carnage à la marque de 2:53.

La première victoire de Sicilia dans l’Octogone lui permet de voir sa fiche passer à 11-1; Marcello encaisse pour sa part un quatrième revers en carrière pour une fiche indiquant désormais 12-4.  Voir l'entrevue d'après-combat de Sam Sicilia

Joe Proctor vs Jeremy Larsen

Lors du premier affrontement des quatre combats poids légers de la carte préliminaire opposant les membres de Team Cruz et Team Faber, Faber a vu un de ses protégés remporter la première victoire de la soirée alors que Joe Proctor a disposé d’un troisième adversaire avant le son de cloche final cette saison, cette fois-ci par TKO sur Jeremy Larsen.

Ils ont par la suite commencé à s’échanger des coups de poing au nombre de deux à la fois. Bien que Larsen ait semblé toucher la cible à de plus nombreuses reprises, son visage trahissait les dommages qu’il subissait du même coup par Proctor. Après avoir composé avec la puissance de son adversaire pendant une bonne minute et demie, Proctor a intensifié ses attaques en lançant de plus en plus de combinaisons.

Larsen a sauvagement répondu par des frappes et Proctor a initié le corps à corps pour ensuite balancer un coup de genou, envoyant ainsi Larsen visiter le tapis. Proctor a plongé avec des coups de marteau, se faisant immédiatement arrêter par l’officiel, Herb Dean. Alors que Larsen venait de se relever pour protester, il a vacillé, prouvant ainsi à quel point il venait d’être ébranlé par les dangereuses frappes de celui qui était considéré comme un “spécialiste de la soumission”, Joe Proctor. "Je débute toujours lentement, ce que je dois par ailleurs améliorer", a commenté Proctor. "Mais je savais toujours ce que je faisais, même lorsque je sentais la pression de mon adversaire. Puis j’ai capitalisé et ai terminé le travail."

Le combat a été arrêté à la marque de 1:59 du premier round. Proctor, un protégé et partenaire d’entraînement de Joe Lauzon, voit sa fiche passer à 8-1 alors que Larsen voit plutôt un revers s’ajouter à la sienne, qui indique désormais 8-3. Voir l'entrevue d'après-combat de Joe Proctor

John Albert vs Erik Perez
Au cours du premier affrontement de la soirée, un combat poids coq présenté sur Facebook, le combattant d’origine mexicaine, Erik “Goyito” Perez, a remporté une sixième victoire consécutive en s’inscrivant de nouveau dans la colonne des victoires lors de ses débuts à l’UFC. Le jeune homme de 22 ans a d’abord résisté à une tentative d’étranglement triangulaire avant de renverser la vapeur et vaincre le participant de TUF John “Prince” Albert par un abandon verbal fort controversé à 4:18 du premier round.

Les deux combattants ont ouvert les hostilités en échangeant des coups de pied varies et des coups de coude en corps à corps. Albert a tenté d’obtenir la mise au sol le long du grillage pour finalement prendre le dos de Perez pour lui passer l’étranglement triangulaire. Pendant les quatre minutes qui ont suivi, il a tenté de terminer le travail, mais le tenace Perez a réussi à se positionner pour lancer une douzaine de coups de marteau au visage d’Albert, faisant même réagir les Octagon Girls assises aux abords de la cage.

À un certain moment, Albert a relâché l’étranglement, ce qui a permis à Perez de repousser la tête de son adversaire pour lui échapper. Goyito est ensuite rapidement passé en position nord-sud pour passer ce qui est apparu être une clé de bras à son rival. Alors qu’Albert semblait vouloir résister, l’arbitre Kim Winslow s’est interposé en raison – selon ses explications – d’un abandon verbal (soumission verbale), ce qui a soulevé l’ire de la foule.

"J’ai été supris d’être arête, mais je tenais définitivement son bras très fermement", a commenté Perez en entrevue d’après-combat. "Je croyais que j’allais lui fracturer le bras, peut-être même je l’ai fait. Il était tenace.''

Pour sa part, Albert soutient ne jamais avoir été soumis. "Je tentais de me déprendre, j’ai commencé à crier et l’arbitre a mis fin au combat'', a expliqué Perez, un protégé de Mike Valle au Jackson’s MMA, qui possède une fiche de 11-4. Albert, qui s’entraîne sous la tutelle de Dennis Hallman, voit sa fiche passer à 7-3. Voir l'entrevue d'après-combat d'Erik Perez

Médias

Récent
Voici un aperçu des vies et camps d'entraînement de six des plus grandes personnalités de l'UFC lors de l'émission Road to the Octagon : Werdum vs Browne. Voyez l'épisode complet samedi à 17:00 HE sur les ondes de FOX.
2014-04-08
Au moment de son combat contre Nate Marquardt, Jake Ellenberger avait remporté sept de ses huit derniers affrontements. Voyez si "The Juggernaut" a pu récolter un succès de plus contre l'ancien champion Strikeforce à l'UFC 158.
2014-04-11
Les entraîneurs de la série L'Ultime combattant : Canada c. Australie, Patrick Côté et Kyle Noke, sont montés sur le pèse-personne et la guerre de mots entre Michael Bisping et Tim Kennedy s'est poursuivie à la pesée.
2014-04-15
The Ultimate Fighter Nations Finale weigh-in at Colisee Pepsi on April 15, 2014 in Quebec City, Quebec, Canada. (Photo by Josh Hedges/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)
2014-04-15