16 moments bizarres de l'histoire de l'UFC

Lorsque vous présentez des événements en direct depuis près de 20 ans, il y a assurément des moments qui ne figurent pas aux faits saillants, mais qui n'en demeurent pas moins marquants à leur façon!
Voici certains des moments les plus fous de l'histoire de l'UFC, présentés dans le désordre.

Gerard Gordeau se charge de la dentition de Teila Tuli
Il s'agissait d'une grande première pour l'Ultimate Fighting Championship en novembre 1993 et quelle façon de réussir une première impression que de voir Gerard Gordeau édenter Teila Tuli avec un coup de pied (alors que Tuli se trouvait au sol, rien de moins), faisant du coup taire les sceptiques – rien n'était arrangé, tout était vrai.

Le poids léger Dale Hartt a par ailleurs déjà déclaré, "J'ai regardé le tout premier événement UFC et je pensais franchement que ce serait médiocre. J'étais persuadé que ce serait comme la lutte professionnelle et que tout était pipé. J'étais assis à 20 pieds du téléviseur et je jouais au gars "cool" parce que je n'avais que 13 ans et que j'étais idiot, comme tous les autres adolescents de 13 ans d'ailleurs (rire). Je ne regardais le spectacle qu'à moitié, puis Gerard Gordeau a balancé un coup de pied en plein visage de Teila Tuli. J'ai vu une de ses dents être projetée hors de sa bouche. J'ai littéralement avancé ma chaise à 3 pouces du téléviseur et n'ai plus bougé jusqu'à la fin. J'étais vendu."

Le mythique fan "Just Bleed"
Torse nu, tenant une boisson à la main et ayant l'acronyme UFC peint sur le front et "Just Bleed" sur sa poitrine, le mythique fan surnommé "Just Bleed" a misé juste ce soir-là en matière de stéréotypes, représentant à la perfection le fan typique des premiers événements UFC. Heureusement, nous avons eu le temps de l'immortaliser lorsqu'il a été vu – particulièrement fébrile - à la caméra au moment de l'introduction du combat Mark Kerr vs Greg Stott à l'UFC 15 à Bay St. Louis dans le Mississippi. Parlez-en à n'importe quel fan, il se souviendra de l'hommage que lui a livré l'actuel poids moyen de l'UFC, Tow Lawlor, lors de la pesée de l'UFC 100 où il affrontait CB Dollaway. Voyez la vidéo

Jeff Monson choisit John Lennon pour son combat de championnat
La chanson d'entrée. Non seulement cela sert-il à alimenter la foule en vue de l'affrontement imminent, mais de plus, elle peut être une source de motivation pour un combattant, voir même devenir pour lui une sorte de porte-bonheur. Normalement, un bon classique "hard rock", du métal ou du hip-hop font le travail. Mais le 18 novembre 2006, Jeff Monson, a marché au son de la chanson "Imagine" de John Lennon avant de faire son entrée dans l'Octogone pour y disputer le titre des poids lourds de l'UFC à Tim Sylvia. Il s'agit sans contredit d'un des choix de chanson d'entrée les plus bizarres, bien que la mélodie n'en demeure pas moins des plus formidables.

Kevin Randleman trébuche… et perd
L'ancienne vedette en lutte de l'état de l'Ohio, Kevin Randleman, était devenu champion des poids lourds de l'UFC après avoir vaincu Pete Williams en 1999 et les attentes étaient fort élevées envers "The Monster". Il devait toutefois passer le test Pedro ‘The Rock’ Rizzo lors de sa première défense de titre à l'UFC 24. Malheureusement, Randleman a dû composer avec un problème beaucoup plus difficile à résoudre... Avant même d'atteindre l'Octogone, il a glissé sur des tuyaux dans les coulisses et s'est fracassé le crâne contre le sol, perdant conscience sur le coup. Nul besoin de vous rappeler qu'il n'a pas combattu ce soir-là. Randleman est ainsi devenu le premier combattant de l'UFC à avoir été mis KO avant même de combattre! Voyez Randleman dans le ring.

Keith Hackney abat le géant
Lorsque le combattant de 5'11" et 200 lb, Keith Hackney, a été opposé au colosse de 6'8" et 600 livres, Emmanuel Yarborough, à l'UFC 3 en 1994, une des trois premières choses qui a dû vous venir à l'esprit es t: 1) quelqu'un n'aimait pas Keith Hackney. 2) Le matchmaker avait un sens de l'humour assez particulier. 3) Comment Hackney pourra-t-il éviter de se faire détruire par le géant? Or, au son de la cloche, Hackney a envoyé Yarborough au sol d'un seul coup de poing. Il a terminé le travail avec une série de coups additionnels pour finalement remporter la victoire à la marque de 1:59. David 1, Goliath 0.

Pete Sell vole la victoire au 'vainqueur' par un ultime geste
À moins d'un coup de poing inattendu ou d'un coup de pied provoquant le KO, il est généralement possible de se douter de la proximité de la fin d'un affrontement en AMM. Lorsqu'un combattant en soumet un autre par exemple, quelques secondes s'écoulent généralement avant que l'adversaire finisse par taper. Un combattant peut aussi toucher la cible et devoir lancer plusieurs frappes additionnelles avant que l'officiel intervienne pour mettre un terme à l'affrontement. Il n'y a cependant jamais eu autant de revirements que lorsque Pete Sell a affronté Scott Smith en 2006. C'était le second round d'un duel rempli d'action où les combattants tendaient à vouloir échanger coups pour coup, pour le plus grand plaisir de la foule. Smith avait l'avantage au moment où Sell a riposté avec un coup au corps qui a visiblement incommodé Smith pour ensuite le faire tituber vers l'arrière. Nous en étions alors possiblement à un ou deux coups de la fin et Sell le savait. Dans sa hâte d'en finir, il s'est montré imprudent et Smith – qui a par la suite admis n'avoir alors la force de lancer qu'un seul coup de poing – y a mis toute l'énergie du désespoir pour finalement obtenir le résultat escompté. Voyez le combat

Lawlor tient son entourage en laisse
Tom Lawlor l'a l'affaire! Il sait pertinemment que s'il demeure parmi les meilleurs, il pourra conserver son emploi, grimper au classement et ultimement se rapprocher d'un éventuel combat de championnat. Il sait cependant aussi que divertir les gens fait de lui une star. Donc avant son combat de l'UFC 100 contre CB Dollaway, Lawlor a non seulement fait son entrée au son de la chanson “Who Let The Dogs Out”, mais il l'a fait de plus en tenant son homme de coin et ancien combattant de l'UFC, Seth Petruzelli, en laisse. Ce fut une entrée classique et si vous ne connaissiez pas Lawlor avant le 11 juillet, c'était maintenant chose faite.

"Chaque fois que vous remportez un combat, les perceptions changent peu à peu et vous avez de plus en plus de crédibilité aux yeux des amateurs", a expliqué Lawlor. "Que ça vous plaise ou non, vous n'avez que très peu de temps dans ce sport donc si vous pouvez faire en sorte de vous faire connaître, que ce soit en promenant votre homme de coin en laisse, en faisant votre entrée au son d'une musique étrange ou en portant un costume, vous le faite et les gens vous remarqueront." Les meilleurs moments de Tom Lawlor

L'UFC 151 est annulé
Lorsque Dan Henderson a été forcé de se retirer de l'UFC 151 où il devait affronter Jon Jones le 1er septembre 2012, tous s'attendaient à ce qu'un remplaçant soit trouvé et que l'événement ait lieu tel que prévu. Les choses ne se sont toutefois pas passées ainsi puisque plusieurs remplaçants potentiels ont refusé le combat vu le court délai d'avis. Un seul, Chael Sonnen, a accepté de relever le défi et d'affronter le champion des poids mi-lourds de l'UFC. Mais lorsque Jones a refusé de se mesurer à Sonnen, l'UFC a créé un précédent en annulant la tenue de l'événement. Jones a finalement défendu son titre plus tard en septembre de la même année contre Vitor Belfort lors de l'UFC 152. Quant à Chael, non seulement aura-t-il droit à son combat de championnat lors de l'UFC 159 en avril prochain, mais il a de plus passé six semaines à la tête de l'équipe rivale de celle de Jon Jones en tant qu'entraîneur de la série The Ultimate Fighter. Écoutez l'annonce de l'annulation de l'événement



Pas si mal pour un vieux
Les événements ayant mené au combat de 2007 opposant Randy Couture et Tim Sylvia étaient similaires à ceux ayant précédé le premier affrontement entre Evander Holyfield et Mike Tyson. Les gens ne se préoccupaient pas du fait que Couture puisse perdre; ils craignaient plutôt qu'il se fasse sérieusement blesser. Couture était de retour après une année de retraite suite à son revers par KO aux mains de Chuck Liddell et il s'était incliné lors de ses deux précédents affrontements chez les poids lourds face à Ricco Rodriguez et Josh Barnett. Ajoutons à cela que Sylvia est un colosse de 6'8" et 265 livres. Il était donc permis de s'attendre à ce que ce soit une longue soirée pour Couture. Et ce fut une longue soirée, de 25 minutes en fait, mais au cours de ces 25 minutes, Couture a livré une performance si dominante que les fans de Columbus sont demeurés debout du début à la fin. Cela ne correspond peut-être pas à votre définition de moment le plus fou, mais c'était assurément un véritable délire ce soir-là. Voyez le combat


Griffin prend le micro
Après le son de cloche lors de son affrontement contre Tito Ortiz à l'UFC 148 en juillet dernier, Forrest Griffin – mécontent de sa performance – a immédiatement quitté l'Octogone. Le président de l'UFC, Dana White, a même quitté son siège afin de ramener Griffin en vue du dévoilement du vainqueur, mais après que l'ancien champion des poids mi-lourds ait été déclaré vainqueur, les choses ont pris une tournure encore plus bizarre. Griffin a pris le micro des mains de Joe Rogan et a réalisé sa propre entrevue d'après-combat avec Ortiz. Voyez l'entrevue complète

Le 360 degré de Buffer
L'UFC 100 a été le plus grand événement de l'histoire de l'UFC et au cours des semaines ayant précédé la présentation de l'événement, plusieurs personnes se sont demandé si l'annonceur vedette, Bruce Buffer, allait s'en tenir à sa légendaire technique du 180 degrés lorsqu'il allait présenter les combattants ou s'il allait plutôt nous servir un spécial Buffer 360. Cette idée a pris naissance à l'approche de l'événement et Buffer s'était amusé à créer un intérêt autour de la chose en déclarant qu'il ne le ferait que si cela lui venait spontanément dans l'Octogone. Pendant sa présentation du champion poids lourd Brock Lesnar, le moment parfait s'est présenté et le spécial Buffer 360 a créé un buzz monstre sur la Toile. Malheureusement, Buffer n'a jamais récidivé depuis, mais cela ne nous empêche pas de continuer de lui demander. Voyez Joe Rogan monter à la tête de Buffer ainsi que sa réaction après le spécial Buffer 360



L'étrange bonus d'après-combat d'Ebersole
Lorsque Brian Ebersole a arrêté Dennis Hallman au premier round de leur affrontement de l'UFC 133 en août 2011, c'était une victoire impressionnante certes, mais apparemment insuffisante pour déloger Belfort, qui lui a finalement été préféré afin de recevoir les honneurs du KO de la soirée pour sa mise hors de combat de Yoshihiro Akiyama. Ebersole n'a toutefois pas été oublié puisque Dana White a délié les cordons de sa bourse afin de lui attribuer plutôt un bonus pour nous avoir "débarrassés de la vue de ces horribles culottes à la télévision aussi rapidement que possible". La raison? À la suite d'un pari perdu, Hallman avait tenu parole et avait revêtu un disgracieux speedo bleu, sous les regards horrifiés des spectateurs sur place et téléspectateurs du monde entier.


BJ Penn quitte les lieux
Comment célébrer une victoire par KO en seulement 11 secondes sur un combattant de calibre mondial tel que Caol Uno? Si vous êtes BJ Penn, vous terminez votre journée de travail immédiatement et vous vous précipitez hors de l'Octogone pour regagner les coulisses, puis votre vestiaire, et ce sans même accorder d'entrevues, recevoir de félicitations, échanger quelques poignées de main et poser pour les caméras. C'est ainsi que Penn a géré son trop-plein d'émotion après cette victoire. Voyez sa mémorable sortie

Deux pour un pour Bustamante
Reconnu pour l'excellence de son jeu au sol, Murilo Bustamante a l'habileté de pouvoir faire taper n'importe qui. Lorsqu'il a défendu son titre de champion des poids moyens de l'UFC contre Matt Lindland à l'UFC 37 en mai 2002, il a dû le faire à deux reprises au cours d'un seul et unique combat. En début d'affrontement, il a passé la clé de bras à Lindland et après que ce dernier ait apparemment tapé, il a relâché son emprise. Lindland a protesté et l'arbitre John McCarthy a décidé d'ordonner la reprise des hostilités et Bustamante l'a soumissionné une seconde fois, cette fois par guillotine au troisième round.

Cours Kalib, cours!
Parfois, utiliser l'Octogone à son avantage peut s'avérer une stratégie efficace. Ça n'a toutefois pas été le cas pour Kalib Starnes qui a préféré refuser de s'engager pendant trois rounds après s'être fracturé le pied lors de son affrontement contre Nate Quarry à l'UFC 83 en 2003. Passablement frustré par la situation, Quarry a littéralement pourchassé son adversaire pendant 15 minutes, tentant même de narguer Starnes à plusieurs reprises afin de le provoquer, sans succès. Il a finalement dû se résoudre à remporter l'affrontement par décision.

Diaz perd son combat avant même que le coup d'envoi soit donné
Nick Diaz n'en fait toujours qu'à sa tête. Si c'est une attitude que ses fans apprécient, ça n'a toutefois pas toujours été bénéfique pour sa carrière. À preuve, lors de la conférence de presse à Las Vegas en 2011 au cours de laquelle son affrontement contre le champion des poids mi-moyens de l'UFC - Georges St-Pierre - devait être officialisé, il n'a pas daigné se présenter. En raison de son absence, le président de l'UFC, Dana White, n'a pas hésité à lui imposer une conséquence exemplaire : il l'a privé de ce combat. Diaz a éventuellement obtenu le combat de championnat tant convoité contre GSP, mais il lui a fallu attendre à samedi dernier à Montréal avant de pouvoir se retrouver dans le même Octogone que le champion, soit un an et demi plus tard. Voyez l'annonce

Soyez sage devant Big Daddy
En 1996, Gary Goodridge a fait ce qui pourrait être qualifié de débuts les plus mémorables de l'histoire de l'UFC lorsqu'il a affronté Paul Herrera à l'UFC 8. Et ce qui rend ce moment aussi fou, c'est la façon brutale par laquelle il a fini son adversaire. Goodridge est passé en position de crucifix pour ensuite mettre son rival hors d'état de nuire avec une série de violents coups de coude à la tête. Ce soir-là, ça n'a pas eu l'air d'une compétition sportive, mais bel et bien d'un combat – tout ce qu'il y a de plus primal. Lorsque j'ai questionné "Big Daddy" en 2001 à cet effet, il a dévoilé que les hostilités avaient atteint un niveau personnel lorsque son homme de coin lui avait révélé que Herrera ne l'avait pas en haute estime considérant ce qu'il disait à son sujet avant l'affrontement.

"Je ne me souciais généralement pas de savoir devant qui j'allais m'incliner, mais cette fois-ci, je n'allais certainement pas perdre aux mains de ce gars-là!", a commenté Goodridge. "J'ai vraiment travaillé fort en vue de cet affrontement et je ne me souviens plus vraiment du combat. Je ne m'en suis souvenu seulement qu'en le revoyant. Tout est arrivé trop vite. À vrai dire, les choses se sont passées si rapidement que même après que ce soit terminé, j'étais encore en train de combattre dans ma tête."

Qui a été mis KO en premier?
Dans les annales, cette soirée représente le début d'une nouvelle ère chez les poids mi-moyens, mais lorsque Matt Hughes a vaincu Carlos Newton lors de l'UFC 34 en 2001 pour ainsi mettre la main sur le titre des 170 livres, ce fut l'un des résultats les plus controversés, car plusieurs croient que Hughes était tombé inconscient des suites de l'étranglement de Newton au moment où ce dernier a été projeté au tapis pour être mis KO en raison de l'impact. En regardant la séquence de plus près, on remarque que Hughes était encore bel et bien conscient puisqu'il a eu la présence d'esprit de déposer un pied vers l'arrière avant de tomber à la renverse. Mais il était hors de tout doute sur le chemin du pays des rêves lorsqu'il a balancé son rival au sol pour ainsi le finir. Voyez le combat

Wallace s'est mis son "super pied" dans la bouche
La prochaine fois que vous allez croiser l'analyste Mike Goldberg, remerciez-le puisque l'alternative derrière le micro a déjà été Bill Wallace. Légende de kickboxing surnommée "Superfoot", Wallace n'a certainement pas eu autant de succès dans le rôle de commentateur-analyste lors de l'UFC 1, donnant le coup d'envoi à l'événement avec cette désormais célèbre ligne : "Mesdames et messieurs, vous êtes sur le point de voir quelque chose que vous n'avez encore jamais vu : l'Ultimate Fighting Challenge." Le rot qui a suivi lorsqu'il a nommé la McNichols Arena a été la cerise sur le sundae. Voyez l'intro

Aldo célèbre sa victoire au Brésil
Jose Aldo avait raison de vouloir célébrer son retour au Brésil lors de l'UFC 142 en janvier 2012 après avoir mis le premier aspirant, Chad Mendez, KO au premier round. Or, personne ne s'attendait à ce que le champion poids plume se précipite hors de l'Octogone pour se rendre au milieu de gradins dans la foule, donnant des sueurs froides à au personnel chargé de sa sécurité, alors que les amateurs acclamaient leur héros. Voyez la célébration de sa victoire


Dur réveil pour James Toney
Un des meilleurs boxeurs des temps modernes, James “Lights Out” Toney, est aussi une des pires langues de vipère. Après avoir harassé Dana White pendant plusieurs mois, il a finalement tenté sa chance en AMM et a affronté Randy Couture lors de l'UFC 118 en août 2010. Le combat tant attendu à saveur boxe vs AMM s'est avéré être un affrontement à sens unique que Couture a remporté par soumission, un résultat qui n'a somme toute surpris personne… à l'exception de Toney. Voyez le combat

Médias

Récent
UFC Minute host Lisa Foiles updates fans on two new fights in the featherweight division, and tonight's all-new episode of The Ultimate Fighter: A Champion Will Be Crowned.
2014-11-26
Voici un aperçu du combat revanche entre Johny Hendricks et Robbie Lawler et du combat de championnat chez les poids légers entre Anthony Pettis et Gilbert Melendez. Les guerriers se disputeront les couronnes lors de l'UFC 181 le 6 décembre à Las Vegas.
2014-11-25
Le compte-rendu des classements est une série hebdomadaire qui offre aux fans un aperçu des classements officiels de l'UFC. Cette semaine, Matt Parrino et Forrest Griffin vous parlent de Frankie Edgar, Edson Barboza et répondent aux questions des fans.
2014-11-25
Lisa Foiles vous parle du nouvel adversaire du vainqueur de la série The Ultimate Fighter 19, Corey Anderson pour l'UFC 181 et du retour de l'UFC au Prudential Center au New Jersey.
2014-11-25